Parcours des Templiers en Haut-Vaucluse

Retour

Menez-Hom



Parcours des Templiers en Haut-Vaucluse

°AVIGNON (84/Vaucluse) 84000
Le célèbre Pont Saint-Bénezet était le seul pont depuis la Méditerranée permettant de franchir le Rhône. La tour Philippe le Bel, sur l'autre rive, en protégeait l'accès. Les deux Ordres du Temple et de l'Hôpital avaient chacun leur Commanderie dans un endroit aussi stratégique. Le 29 janvier 1130, on signale Hugues de Payns à la cour de l'évêque d'Avignon qui fait donation à l'Ordre des Templiers de l'église Saint-Jean-Baptiste d'Avignon, dans le comtat Venaissin. La Commanderie du Temple en Avignon date de 1150. La Maison du Temple, dans cette cité qui dépendait comme la Provence, des rois de Naples, issus de la Maison d'Anjou, était rattachée à la Commanderie d'°Arles et ne prendra son autonomie qu'au XIIIème siècle. De la Commanderie principale d'Avignon, située près de l'église St Agricol, il reste la salle des Chevaliers et la chapelle "des Templiers". Le 15 novembre 1305, Bertrand de Got, né à Villandraut (Gironde), sera couronné à Lyon, devenant ainsi Clément V, premier Pape d'Avignon. Le couvent des Dominicains ne deviendra sa résidence qu'en 1308. Pape de la clémence à l'origine, il sera en fait le jouet de Philippe le Bel dans le procès des Templiers.

°BONNIEUX (84/Vaucluse) 84480
Bonnieux est l'un des plus beaux villages perchés du versant nord du Luberon. La commune s'étend des crêtes du Luberon au plateau des Claparèdes et aux rives du Calavon. Du site actuel, on jouit d'un admirable panorama, sur la plaine agricole de la vallée du Calavon, les Monts de Vaucluse et le Ventoux.
Dominé par son Eglise Haute, mi-romane, mi-gothique, à 425 m d'altitude, ce joli village commande la combe de Lourmarin, seule voie traversant le Luberon. Bonnieux fut un oppidum ou village fortifié habité dès l'époque néolithique et à l'âge du bronze, ainsi qu'en témoignent de nombreuses stations comme celles de St-Gervais ou des Fabrys. A l'époque gallo-romaine, le village était situé au pied de son emplacement actuel, et les riches domaines étaient nombreux. Au premier siècle, le vaste territoire de Bonnieux était traversé par la voie romaine de Cadix à Milan, avec relais sous Lumières : elle était l'une des plus importantes voies de l'Europe Occidentale et la circulation était très dense. A la hauteur du Pont Julien (IIème siècle avant JC), situé sur le territoire de Bonnieux, qui s'appelait alors "Bitrona", se faisait la jonction avec la voie secondaire nord-sud par la combe de Lourmarin. Au Moyen-Age, pour des raisons de sécurité, la ville s'édifie autour de la zone surélevée qui avait été l'oppidum ceIto-ligure. En 972, Bonnieux avait déjà une forteresse et des murailles. Au XIIème siècle, les Templiers édifièrent la chapelle St Sauveur, qui forme la partie romane de I'église Haute ou vieille Eglise. On y accède par un escalier de 86 marches à l'ombre des cèdres centenaires. Aux Xllème et XIVème, devant le danger des bandes armées qui viennent de la plaine, les habitants se réfugient à l'abri du château et de I'église, au lieu dit "Castellas", qui appartient à la puissante famille d'Agoult. Le bourg de l'époque est entouré de remparts comprenant 4 portes et des tours, dont il reste d'importants vestiges. Jusqu'en 1312, Bonnieux aurait été une Commanderie des Templiers. Vers cette date, la commune devient terre pontificale et demeurera d'église jusqu'en 1791.

°BONPAS (comm. de CAUMONT-SUR-DURANCE, 84/Vaucluse) 84510
Près d'Avignon, existait la Commanderie principale de Bonpas.
Les premières mentions concernant cet emplacement remontent à l’époque romaine : un oppidum était alors dressé sur la colline de Bonpas afin de surveiller l’un des rares gués praticables sur l’impétueuse Durance. Il s’agissait d’un point de passage extrêmement précieux sur la route reliant la future Avignon à l’antique Phocée. La propriété en a d’ailleurs tiré son nom : Bonpas tient son origine de "bonus Passus" ce qui signifie "Bon Passage". Treize siècles plus tard, Bonpas renaît grâce à Charles Martel et à Charlemagne, qui auraient fondé une chapelle et un hôpital à cet endroit aux alentours de l’An 800. C’est le début de l’histoire religieuse de Bonpas… il y a 1300 ans.
Les moines de l’ordre des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem s’y installèrent vers 1160. Ils commencèrent par bâtir une nouvelle chapelle (qui accueille encore les visiteurs de nos jours) et un pont au dessus de la Durance.

°CAIRANNE (84/Vaucluse) 84290
Le charmant village de Cairanne est situé dans le haut Vaucluse, à 18 Km au sud-est de Bollène par la D8 et à 20 Km au nord-est d'Orange par la D975 puis la D8. Le chemin des remparts (1123) entoure sur quelques mètres le vieux village et offre des vues superbes sur le Ventoux et la colline Saint-Andéol. Sur ce chemin de ronde de St Roch, vous croiserez deux tours rondes et une carrée dite "des Templiers", vestige de la Commanderie de Cairanne, à 5 Km à l'est de °Sainte-Cécile-les-Vignes, ainsi que la chapelle templière. En 1138, Hugues de Bourbouton se proclame Chevalier du Temple et deviendra Commandeur de °Richerenches de 1145 à 1151. En fait, on peut dire que Hugues fut le véritable fondateur de la Commanderie de °Richerenches car il allait multiplier les acquisitions et remembrements. A sa mort en 1151, l’Ordre se trouvait à la tête de possessions dans plusieurs localités comme Grignan, Taulignan, Rousset au nord, La Garde-Adhémar, Malataverne, Suze-la-Rousse vers l’ouest et le sud, Sainte-Cécile, Cairanne, Jonquières, Courthézon, du côté d’Orange, Gigondas, Séguret et surtout Roaix, du côté de Vaison, …

°CAVAILLON (84/Vaucluse) 84300
Le nom de Cavaillon vient du latin "cabellion" ou bien de "pagus caveliccus". On peut encore découvrir les ruines de l'ancienne ville sur le Mont St-Jacques qui domine Cavaillon. Pendant le Moyen-Age, Cavaillon fait partie du royaume d'Arles et du marquisat de Provence. La seigneurie était partagée entre l'évêque de Cavaillon et les vicomtes de Cavaillon. Ensuite, le partage se fit avec le Saint-Siége. Au XIIème siècle, Raymond VI de Toulouse était marquis de Provence. Cavaillon sera donc impliqué dans la Croisade contre les Albigeois en faveur desquels Raymond s'était positionné. Cela valu à Cavaillon de passer aux mains du Vatican au XIIIème siècle avec la défaite de Raymond de Toulouse. Les Templiers, déjà introduits dans le Vaucluse, notamment à °Richerenches et °Roaix, s'implantèrent dans le Luberon avant 1168. Située à l'emplacement du musée, route de Carpentras, la Commanderie de Cavaillon servit d'hospice pour les pèlerins ; elle posséda une maison à Saint-Saturnin-d'Apt. Vers 1313, le pape Clément V s'empara du Temple de Cavaillon. Au sud de cette ville, se trouvent les ruines du château de la Roquette, à 4 Km au sud-est du bourg de Cheval-Blanc ; il passe pour avoir appartenu aux Templiers.

°CHATEAUNEUF-DE-GADAGNE (84/Vaucluse, cant. de l'Isle-sur-Sorgue) 84470
Sur la N100 entre Avignon (12 Km) et l'Isle-sur la Sorgue (8 Km). Le village de Châteauneuf-de-Gadagne est installé sur le versant est de la colline qui sépare la plaine du Rhône et celle du Comtat. Dessiné au-dessus de ses remparts, Châteauneuf-de-Gadagne est encore protégé par les vestiges de son château féodal. Considéré comme l'un dès plus beau de la province, il fut pillé et démoli lors de la Révolution. Ses anciens remparts subsistent encore et sont largement visibles depuis le belvédère devant l'église Saint Jean Baptiste. Les Templiers avaient une Maison à Châteauneuf-de-Gadagne.

°COURTHEZON (84/Vaucluse) 84350
En 1138, Hugues de Bourbouton se proclame Chevalier du Temple et deviendra Commandeur de °Richerenches de 1145 à 1151. En fait, on peut dire que Hugues fut le véritable fondateur de la Commanderie de °Richerenches car il allait multiplier les acquisitions et remembrements. A sa mort en 1151, l’Ordre se trouvait à la tête de possessions dans plusieurs localités comme Grignan, Taulignan, Rousset au nord, La Garde-Adhémar, Malataverne, Suze-la-Rousse vers l’ouest et le sud, Sainte-Cécile, Cairanne, Jonquières, Courthézon, du côté d’Orange, Gigondas, Séguret et surtout Roaix, du côté de Vaison, …

°ENTRAIGUES-SUR-LA-SORGUE (84/Vaucluse) 84320
A mi-chemin entre Avignon (12 Km) et Carpentras (13 Km) par la D942.
Le vieux village d'Entraigues-sur-la-Sorgue se déploie sur un petit mont autour de son église. Ses commerces s’étendent largement en contrebas sur la plaine jusqu’à la Sorgue qui borde ce petit bourg. Rue de la Tour, vous visiterez l'église Saint Pierre enchevêtrée au milieu des maisons du village. Edifiée en 1840, elle fut érigée sur les fondations de l'église Notre Dame des Sept Douleurs. Puis, face à l'église, vous pourrez découvrir la tour des Templiers du premier château féodal.

°GIGONDAS (84/Vaucluse) 84190
Ce village médiéval entouré de ses remparts est situé dans le Haut Vaucluse au pied des dentelles de Montmirail, entre Vaison-la-Romaine et Carpentras. Bien installé au bas d'une colline, Gigondas prend forme en dessous de son église qui domine tout le vignoble de Gigondas et offre depuis son parvis une vue panoramique superbe. En 1138, Hugues de Bourbouton se proclame Chevalier du Temple et deviendra Commandeur de °Richerenches de 1145 à 1151. En fait, on peut dire que Hugues fut le véritable fondateur de la Commanderie de °Richerenches car il allait multiplier les acquisitions et remembrements. A sa mort en 1151, l’Ordre se trouvait à la tête de possessions dans plusieurs localités comme Grignan, Taulignan, Rousset au nord, La Garde-Adhémar, Malataverne, Suze-la-Rousse vers l’ouest et le sud, Sainte-Cécile, Cairanne, Jonquières, Courthézon, du côté d’Orange, Gigondas, Séguret et surtout Roaix, du côté de Vaison… Voir également °Vacqueyras.

°GRAMBOIS (84/Vaucluse) 84240
Grambois tirerait son nom du propriétaire d'un grand domaine du haut Moyen-Âge, "villa Quaramboda". Ce village pittoresque et accueillant de la vallée d'Aigues, perché à 370 m sur un coteau escarpé, situé à 30 Km d'Aix en Provence, 80 Km d'Avignon, 24 Km de Manosque sur la D 956, domine la vallée de l'Eze. Rattaché au comté de Forcalquier au XIIème siècle, Grambois devient possession des comtes de Provence au XIIIème siècle. Occupant un site stratégique, doté de puissantes enceintes au XIIIème siècle, agrandies au XIVème siècle, Grambois devient à cette époque une des 12 forteresses de Provence. En parcourant le village, le promeneur découvre au hasard de sa promenade, la Porte des Remparts, le Passage des Templiers, fenêtre géminée, maison renaissance, la maison dite "des Hospitaliers", avec un vestige de porche "en anse de panier à archivolte retournée", réemploi de médaillon décoré de la croix de Malte, emblème des Hospitaliers de St Jean de Jérusalem avant de devenir celui des chevaliers de l'Ordre de Malte.

°JONQUIERES (84/Vaucluse) 84150
Evolution du nom : "Jonquerus" (1137) ; "Joncarium" (1200) ; "Jonquieyras" (1392).
Il n'est pas évident que l'homme préhistorique se soit installé sur le sol de Jonquières car il était recouvert de marécages recouverts de joncs, d'où son nom. L'installation des colons romains s'est effectuée sur les hauteurs, aux abords de Pécoulette. Jonquières se trouve à 8 Km au sud d'Orange par la D950 au nord-est de Courthezon. En 1138, Hugues de Bourbouton se proclame Chevalier du Temple et deviendra Commandeur de °Richerenches de 1145 à 1151. En fait, on peut dire que Hugues fut le véritable fondateur de la Commanderie de °Richerenches car il allait multiplier les acquisitions et remembrements. A sa mort en 1151, l’Ordre se trouvait à la tête de possessions dans plusieurs localités comme Grignan, Taulignan, Rousset au nord, La Garde-Adhémar, Malataverne, Suze-la-Rousse vers l’ouest et le sud, Sainte-Cécile, Cairanne, Jonquières, Courthézon, du côté d’Orange, Gigondas, Séguret et surtout Roaix, du côté de Vaison, …

°LA BASTIDE-DES-JOURDANS (84/Vaucluse) 84240
La Bastide des Jourdans est un paisible village situé dans la vallée d'Aigues au sud du Luberon. Né au XIIIème siècle, le village doit son nom à deux chevaliers, frères et propriétaires du castrum alors appelé "bastida". Il connut la prospérité du fait de sa position sur l’axe d’une voie de communication reliant Aix en Provence à Forcalquier mais aussi grâce à l'élevage du ver à soie. On a recensé des pièces sur la communauté médiévale de Limaye appartenant aux Templiers et divers biens ecclésiastiques : Chapelle ND de la Cavalerie de Limaye, monastère Notre-Dame-de-l'Ermitage. D'importantes reliques y étaient conservées par les Templiers. Il subsiste des vestiges de la Commanderie et un donjon rond. Voir °Grambois.

°LA BAUDE (comm. VILLEDIEU-EN-VAUCLUSE, 84/Vaucluse) 84110
Au nord-ouest de Vaison-la-Romaine (D51) près de la possession templière de °Villedieu, la ferme templière fortifiée de La Baude donnant sur une cour intérieure fut maintes fois transformée au cours des siècles; appelée aujourd'hui "Château de la Baude", elle propose des chambres d'hôtes. Le dictionnaire des Communes du Vaucluse précise que le château d'Entrevon, dit de la Baude, à cour fermée et à quatre tours d'angles arrondies, édifice qui se dresse, route de Roaix, fut élevé au marquisat en faveur des Robin de la Bande (transformé en Baude) en mars 1782. Les tours de ce château paraissent être de la même veine que celles des remparts de °Villedieu. Ce changement de Bande en Baude se découvre sur le manuscrit de G. de la Barre de Raillicourt "Armorial du Comtat Venaissin, noblesse pontificale et titres divers ". Les grands travaux de rénovation réalisés de 1991 à 1994 ont révélé une architecture d'une grande similitude avec les fortifications de la Commanderie de °Richerenches, similitudes mentionnées dans "Les Templiers, mythes et réalités" de Robert Bailly.
Un autre livre parle de la Croix Templière de la Baude. Mais où est-elle aujourd'hui ? Aurait-elle été mise en sécurité à l'abolition sanglante de l'ordre dans le souterrain qui part de La Baude vers le village de °Villedieu ? La porte dans l'enceinte du château de la Baude ouvre sur un souterrain à 500m du village, et à 900m de celui-ci, deux orifices contigus, non bâtis, sont dissimulés au milieu d'un bois au lieu-dit Pied-Gut.

°LAPALUD (84/Vaucluse) 84840
Au nord de Bollène (7 Km par la D26) près du Rhône et du barrage de Donzère-Mondragon. Les Templiers étaient présents à Lapalud jusqu’au XIème siècle, relayés ensuite par les Comtes de Toulouse puis, après les croisades, par les Albigeois. La ville était située sur la route des Baronnies. En 1563, Lapalud fut assiégée et dévastée par le Baron des Adrets. Les restes de la Commanderie de Lapalud ont été incorporés dans la maison du général Jullien.

°LE GRAND CAUSERAN (comm. d' ENTRAIGUES-SUR-LA-SORGUE, 84/Vaucluse) 84320
Au nord-est de la cité papale (°Avignon), la commune d'Entraigues-sur-la-Sorgue, possède au sud-est un lieu-dit "Causeran", le petit et le Grand Causeran, près de la rivière la Sorgue. Le Domaine du Grand Causeran, propriété du XVIIème siècle, possède encore un authentique Mas des Templiers accolé à la Bastide. Un souterrain menant au château distant de quelques kilomètres existe encore.

°ORANGE (84/Vaucluse) 84100
35-30 avant Jésus Christ : Fondation d’ "Arausio" par les vétérans de la IIème légion gallique. Les monuments romains sont encore visibles aujourd’hui tels que le Théâtre Antique et l’Arc de Triomphe.
1096 : Rimbaud, comte d’Orange participe à la première croisade.
1138 : La Commanderie principale pour la Provence et le Comtat Venaissin est créée à Orange.
1150-1393 : Les Princes des Baux deviennent possesseurs de la Principauté d’Orange.
1208 : Consécration de la Cathédrale Notre-Dame de Nazareth en présence du prince Guillaume des Baux. Portail sud : typique de l’art romano-provençal.

°PUYVERT (84/Vaucluse) 84160
Cité en 1300 : "De Podio Viridi". La Commanderie de Puyvert, actuellement "ferme Saint-Pierre", près de Lauris, fut sans doute l’une des plus énigmatiques de France. Des squelettes de taille gigantesque y furent découverts lors de la restauration de l’ancienne chapelle. St Pierre-de-Méjan figure sur la carte de Cassini près de la grande Bastide. De plus, elle était située sur une importante ligne de faille, et la présence de vastes salles souterraines a pu y être détectée.

°RICHERENCHES (84/Vaucluse, arr. Orange, canton Valréas) 84600
Altitude : 150 m.
7 Km au sud-ouest de Valréas.
Richerenches est un charmant petit village bordé de deux rivières qui abrite une des plus anciennes et plus importantes commanderies des Templiers de Provence. Erigée en 1136, la Commanderie de Richerenches, jadis "chef d’ordre" de la région, apparaît être la mieux conservée de Provence. Ce petit village s’est façonné depuis le XIIème siècle au cœur de la forteresse templière. Les amoureux des vieilles pierres tomberont sous le charme du village avec ses petites rues superbes et ses maisons restaurées avec soin. Richerenches possède un large mur d’enceinte flanqué de quatre tours rondes à chaque angle qui abrite la Commanderie.
L’abside de l’église, dans le prolongement d’une étroite nef parallèle au massif bâtiment de la Commanderie, pointe en demi-lune de la face orientale ; elle est construite en bel appareil régulier, couronnée par une corniche à modillons que relient de petits cintres. F. Arnaud de Bedos installe une maison rurale sur le territoire de Richerenches, entre Saint-Paul-Trois-Châteaux et Valréas. Ce territoire dépendait du seigneur de Bourbouton. Au mois de juin 1136, un acte passé en faveur de la Commanderie de Richerenches cite Robert de Craon en qualité de Maître de l’Ordre. En 1137, les travaux de construction de la première maison du Temple provençal sont entrepris à Richerenches, dans la partie nord-est de la cité. La vocation viticole de la région est ancienne puisqu'en 1149 deux vignerons de Grillon font à l'Ordre du Temple une dotation de deux vignobles sur les villages de Visan et Richerenches. En 1138, Hugues de Bourbouton se proclame Chevalier du Temple et deviendra Commandeur de Richerenches de 1145 à 1151. En fait, on peut dire que Hugues fut le véritable fondateur de la Commanderie de Richerenches car il allait multiplier les acquisitions et remembrements. A sa mort en 1151, l’Ordre se trouvait à la tête de possessions dans plusieurs localités comme Grignan, Taulignan, Rousset au nord, La Garde-Adhémar, Malataverne, Suze-la-Rousse vers l’ouest et le sud, Sainte-Cécile, Cairanne, Jonquières, Courthézon, du côté d’Orange, Gigondas, Séguret et surtout Roaix, du côté de Vaison, … Plusieurs centaines de sergents et domestiques sont recrutés pour assécher le sol. D'immenses étendues plus fraîches sont consacrées à l'élevage de chevaux. Cet important haras fournit aux chevaliers des destriers nerveux et agiles pour le combat. Un vaste édifice fortifié est édifié. Celui-ci se compose de deux grands bâtiments séparés par une cour, sur laquelle s'ouvre la porte principale de la Commanderie. Le sceau de 1232 du Précepteur du Temple de Richerenches, Roustan de Comps, représente dans le champ, sur un cheval au galop, le précepteur, de profil, tourné à gauche, coiffé du bonnet de fer, et qui tient de la main droite l'épée levée, et au bras gauche un écu marqué d'une croix. Guillaume Hugolin, commandeur de °Sainte-Eulalie (1281) devint commandeur de Richerenches de 1288 à 1300. En 1309, la cour papale s'installe en Avignon. En 1317, le pape Jean XXII entreprit de reconquérir cette zone en rachetant Valréas et Grillon au dauphin. Trois années plus tard, les hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem lui donnèrent la Commanderie de Richerenches, qu'ils avaient obtenue après la suppression de l'Ordre du Temple en 1314. La formation de l'Enclave des Papes s'acheva en 1344 par l'échange de la moitié de la ville de Romans contre Visan. En 1390, les troupes du vicomte de Turenne ravagèrent le village de Bourbouton et pillèrent l'ancienne Commanderie de Richerenches.
Richerenches est célèbre pour son marché aux truffes.

°ROAIX (84/Vaucluse, arr. Orange, canton de Vaison-la-Romaine) 84110
A 6 Km de Vaison-la-Romaine (D975), Roaix doit son origine à une Commanderie des Templiers dont il ne reste qu'un château en ruine et une tour en bon état. Cité en 1137 : "Roais", ce joli village étagé est dominé par son église et son château aux teintes roses. Le territoire bordé au sud par la vallée de l'Ouvèze ; le centre et le nord se relèvent sur un large plateau (395 m au nord), en partie boisé. La Commanderie des Templiers de Roaix bâtie de 1138 à 1141 dépendait du "chef d’ordre" de la région °Richerenches, érigée quelques années auparavant en 1136.
En 1138, Hugues de Bourbouton se proclame Chevalier du Temple et deviendra Commandeur de °Richerenches de 1145 à 1151, dont dépendait Roaix. L'ancienne Commanderie des Templiers, remaniée jusqu'au XVIIème siècle, présente l'aspect d'une bastide aixoise. De ce vaste ensemble défensif, il reste quelques vestiges de fortifications XIIème siècle. Un château d'eau a été élevé à l'emplacement de l'ancienne chapelle Saint-Roch. La Chapelle des Templiers, désaffectée (ancienne église paroissiale), présente une abside ornée de sculptures. Le sceau de Giraud de Camaret (S FRATRIS D CAMARETO), chevalier du Temple, Roaix, 1231, représente une main droite tenant un bâton, en pal, à la croix pattée, accostée à senestre d'un bâton à fleur de lys.

°SAINTE-CECILE-LES-VIGNES (84/Vaucluse) 84290
Sainte-Cécile-les-Vignes est située entre °Cairanne et Rochegude sur la D8. En 1138, Hugues de Bourbouton se proclame Chevalier du Temple et deviendra Commandeur de °Richerenches de 1145 à 1151. En fait, on peut dire que Hugues fut le véritable fondateur de la Commanderie de °Richerenches car il allait multiplier les acquisitions et remembrements. A sa mort en 1151, l’Ordre se trouvait à la tête de possessions dans plusieurs localités comme Grignan, Taulignan, Rousset au nord, La Garde-Adhémar, Malataverne, Suze-la-Rousse vers l’ouest et le sud, Sainte-Cécile, Cairanne, Jonquières, Courthézon, du côté d’Orange, Gigondas, Séguret et surtout Roaix, du côté de Vaison, … Cette possession templière de la Commanderie de Richerenches fut remise en 1307 aux Hospitaliers, qui la cédèrent au Saint-Siège en 1320.

°SEGURET (84/Vaucluse) 84110
Accroché au flanc d'une colline, gardant la montagne, dominant la plaine en retrait des axes routiers, le village médiéval de Séguret dans le Haut Vaucluse est l'un des 140 "plus beaux village de France". Le vignoble Côtes du Rhône Séguret s'étend au sud-ouest de Vaison-la-Romaine, au pied des Dentelles de Montmirail. L'étymologie est tirée du provençal Segur : lieu sûr. En 1138, Hugues de Bourbouton se proclame Chevalier du Temple et deviendra Commandeur de °Richerenches de 1145 à 1151. Il a multiplié les acquisitions et remembrements. A sa mort en 1151, l’Ordre se trouvait à la tête de possessions dans plusieurs localités comme Grignan, Taulignan, Rousset au nord, La Garde-Adhémar, Malataverne, Suze-la-Rousse vers l’ouest et le sud, Sainte-Cécile, Cairanne, Jonquières, Courthézon, du côté d’Orange, Gigondas, Séguret et surtout Roaix, du côté de Vaison, … Séguret appartint à la Principauté d'Orange comme bien d'autres villages alentours, lorsqu'en 1178, Bertrand des Baux reçut le titre de "Princeps" des mains de Fréderic de Barberousse. Des restes de murailles épars demeurent datant du XIVème siècle. Ces remparts étaient ouverts de deux portes : le Portail de la Bise au nord et le Portail Neuf au sud. L'église paroissiale Notre-Dame et Saint-Just (XIIème siècle) a connu de nombreuses transformations.

°VACQUEYRAS (84/Vaucluse) 84190
Le Domaine Le Clos des Cazaux est une ancienne métairie des Templiers située au cœur du prestigieux vignoble de Vacqueyras. Voir °Gigondas.

°VALREAS (84/Vaucluse) 84600
Cette riche contrée du Haut-Vaucluse accueillit à Valréas, sur la rive gauche de la rivière de la Coronne, une importante Commanderie de Templiers au XIIème siècle. Valréas est dominé par la tour Château Ripert et par l'imposante église romane ND de Nazareth (XIIème siècle). A l’origine la Ville appartient à plusieurs coseigneurs, placés sous la protection de divers suzerains. En 1317, le pape Jean XXII leur achète Valréas qui est ainsi mise sous l’autorité des Etats du Saint-Siège. Valréas est le chef lieu du canton de l’Enclave des Papes qui réunit trois autres communes : Grillon, °Richerenches et Visan. Lors de la création des départements français, à la suite de la Révolution, les habitants de Valréas, Visan, °Richerenches et Grillon voulurent, par un référendum, rester attachés au Vaucluse, ce qui engendra l’existence d’une Enclave dans la Drôme.
Une rue du Temple se trouve à l'ouest de la ville entre la rue de la Recluse et la rue Jules Faye.

°VILLEDIEU (comm. VILLEDIEU-EN-VAUCLUSE, 84/Vaucluse) 84110
(Lieu-dit : Beaulieu)
Village de Provence dans le Haut Vaucluse entre Vaison-la-Romaine et Nyons, occupé par les Templiers, Villedieu est perchée sur une colline et entourée de remparts. S’il n’existe qu’une documentation restreinte sur la présence des Templiers à Villedieu, les archives relèvent qu’en 1137 divers terrains leur seraient advenu à la suite d’une donation de terres de °Richerenches faite par Mgr Pons, évêque de St-Paul Trois Châteaux. En 1219, Guillaume Roux est mentionné en qualité de premier Commandeur et, en 1227, des transactions confirment que Villedieu existait quoique isolée et sans annexes. En 1270, Pierre Agulhon, Commandeur, acquiert à Rimbaud, Seigneur du Puy, la soixante dixième partie des fiefs de Consenègues, Autimange et Paupérat, lieux dits de la commune. La chapelle templière proche de Villedieu est à nef unique et se termine par l'abside semi-circulaire habituelle. Les Templiers ont donc été présents pendant le XIIIème siècle jusqu’à l’extinction de l’Ordre, mais on ne sait rien en ce qui concerne la période comprise entre 1137 et 1219, date de l’apparition de la première communauté. Le château de Villedieu fut assiégé en 1293 par Amédée Rosans et Pierre Reynier. Grâce à l’intervention de Guillaume Tringuet, l’armée des assaillants s’est retirée. En 1293, Guillaume Raymond, chevalier de l’Ordre de St-Jean de Jérusalem aurait reconnu recevoir en fief le château de Villedieu. Celui ci aurait été la propriété des Hospitaliers après les Templiers. Tout un réseau de souterrains serpente sous le village et même au-delà. Leur présence a été confirmée à l'occasion de travaux (creusement des égouts en 1956), terrassements, labours ou simplement effondrements naturels. Sur la base de ces incidents on peut en jalonner la direction et le cheminement. Il existe toutefois trois sites à ciel ouvert. Une cavité d'affaissement dans un terrain vague en bordure du village laissant apparaître une voûte et des parois bâties en pierre, la porte dans l'enceinte du château de °La Baude ouvrant sur un souterrain à 500m du village, et à 900m de celui-ci, deux orifices contigus, non bâtis, dissimulés au milieu d'un bois au lieu-dit Pied-Gut. Réseau secret et moyen d'évasion et de secours? Oeuvre des Templiers? Seul un gigantesque chantier de restauration pourrait lever le mystère.

°VISAN (84/Vaucluse) 84820
Le castrum primitif fut bâti au Xème siècle également et devint alors "Castrum Avisani". A partir de là, les habitations se sont construites tout autour et le village est né. Les premiers écrits datent de 1250, mais le Cartulaire de °Richerenches en 1136 révèle que Visan ne relevait d'aucun souverain et appartenait à une grande famille dont le chef se nommait Pierre Hugues de Visan. Beaucoup de Co-Seigneurs, de grandes familles ainsi que les Templiers se partageaient les terres de ce territoire. La vocation viticole de la région est ancienne puisqu'en 1149 deux vignerons de Grillon font à l'Ordre du Temple une dotation de deux vignobles sur les villages de Visan et °Richerenches. Voir °Richerenches et °Valréas.