Sites templiers des Bouches-du-Rhône

Retour

Commanderie-baillie Sainte Luce d'Arles



°AIX-EN-PROVENCE (13/Bouches-du-Rhône) 13100
Après le siège, la prise et la destruction de la ville celto-ligure qui occupait le plateau d'Entremont, le proconsul romain, Caïus Sextius Calvinus fonde, en 122 av. JC. , "Aquae Sextiae Salluviorum". Le nom de baptême de la cité fait référence aux eaux chaudes et froides abondantes dans la plaine qui accueille officiellement les premiers Romains de Gaule. Les Sarrasins sont les derniers "envahisseurs" de Provence. Après leur défaite en 960, la sécurité enfin rétablie, grâce au comte de Provence, Guillaume II dit le Libérateur, Aix connaît une première Renaissance. Autour de la Cathédrale, de sa nef préromane et de son premier cloître se développe le Bourg Saint-Sauveur. A partir de 1182, les comtes de Provence de la Maison de Barcelone choisissent Aix comme capitale et construisent leur palais comtal autour de la porte fortifiée qui s'élevait jadis au sud-est de la ville romaine. Un nouveau cloître et une nef romane pour la cathédrale, des remparts pour protéger les trois quartiers de la ville : le bourg Saint-Sauveur, la ville comtale et la ville "des Tours" qui se développe extra-muros autour de Notre-Dame de la Seds. Les Templiers étaient implanté dans le quartier de la ville au nord-ouest du palais des comtes de Provence, quartier appelé anciennement, le Puy de la Cavalerie.
L'église Sainte-Catherine, à l'intérieur de la ville comtale, appartenait à la Commanderie-baillie d'Aix fondée en 1143 par les Templiers. A son emplacement ont été édifiés les couvents des Clarisses (rue Sainte Catherine) et des Ursulines. Les Templiers y possédaient des biens en d'autres rues, notamment dans celle du Puits-Neuf. Entre 1138 et 1192, les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem installent leur couvent de Saint-Jean à l'extérieur de la ville, sur le chemin d'Italie. L'abolition de l'Ordre des Templiers prononcée au concile de Vienne, par le pape Clément V, en 1312, fut suivie du don que fit le même pape des grands biens de cet Ordre à celui des Hospitaliers. C'est ainsi que le prieur de Saint-Jean fut mis en possession de la chapelle de Sainte-Catherine qui avait appartenu aux chevaliers du Temple.

°ARLES (13/Bouches-du-Rhône) 13200
On peut rentrer dans la cour de la Commanderie-baillie Sainte Luce d'Arles. La Commanderie d'Arles dont dépendait la Maison des Templiers en °Avignon est la Commanderie-sœur de °Fos-sur-Mer. L'actuel musée Réattu quant à lui est l'ancienne commanderie des Hospitaliers. Lorsque les Hospitaliers ont récupérés les biens de l'Ordre du Temple, ils quittèrent leur siège et s'installèrent dans la Commanderie de l'Ordre du Temple qui devint de ce fait le Grand prieuré des Hospitaliers. Une société de production de dessin animé est installée dans les locaux somptueux de l'ancienne Commanderie des Templiers, en plein centre de la ville antique. Il reste également la Porte de la Cavalerie. Le bailliage d’Arles comprend les commanderies avec juridiction d’ °Aix, °Col de Cabres, °Richerenches, Arles ; huit commanderies sans juridiction (dont °Nice ou °Avignon) ; vingt-trois commanderies dépendantes ; une vingtaine de maisons du Temple et une centaine de biens fonciers divers.

°BAYLE (comm. de SAINT-ANTONIN-SUR-BAYON, 13/Bouches-du-Rhône) 13100
Juchée sur le plateau du Cengle, sur fond de montagne Sainte-Victoire, la Commanderie du Bayle au sud de Saint-Antonin-sur-Bayon conserve ses deux tours massives et sa cour aux larges dalles. Sur l'une des portes, on ne peut pas manquer de remarquer, outre l'étoile aux seize rais des seigneurs des Baux, la croix pattée du Temple.
Elle fut créée en 1143 par l'abbaye Saint-Victor qui offrit à Pierre Roger, ministre du Temple, les terres de Puyloubier. Sinon la plus importante, la Commanderie templière du Bayle fut peut-être l'un des premiers établissements Templiers de Provence et avait pour nord-est celle de °Marseille. Au fur et à mesure qu'elle s'enrichit, elle entra en conflit avec ses donateurs. Elle avait des possessions à la Galinière, Châteauneuf-le-Rouge, Rousset, Trets et Saint-Paul-lès-Durance. Au sud de cette Commanderie, au milieu d'un champ, s'ouvre un puits vaste et profond. c'est là que les Templiers de l'endroit auraient enfoui leur trésor.

°CARPIAGNE (13/Bouches-du-Rhône) 13009
Aux Archives Départementales (Marseille), on peut consulter quelques documents sur les possessions des Templiers et des Hospitaliers sur le site de Carpiagne (XIIème-XVIIème siècle) près de l'actuel camp militaire entre Aubagne et Cassis.

°CARNOUX (comm. AUBAGNE, 13/Bouches-du-Rhône) 13470
A l'ouest et à 6 Km de Roquefort, situé à moins d'un kilomètre d'Aubagne, à une altitude de plus de 300 mètres, Carnoux-en-Provence a appartenu longtemps à la commune d'Aubagne. On reconnaît, dans ce toponyme le mot latin NUX qui désigne, d'une manière générale, tous les fruits à écale et à amande, et plus particulièrement la noix ou le noyer. Le génitif de ce mot étant nucis, et le pluriel nuces, le mot carnucien, forgé pour désigner les habitants de Carnoux, devrait s'orthographier avec la lettre C et non avec deux S (Carnussien) comme on le trouve écrit fréquemment. On s'accorde à dire que CARNOUX signifierait l'enclos des noyers.
Il y avait une église qui fut confirmée en la possession de l'abbaye de Saint-Victor, le 23 avril 1113, par Pascal II. Elle est nommée dans le premier acte "Ecclesia de Carnoz". C'est au cœur d'un vallon qui connut pourtant une occupation précoce, celle des Templiers puis des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, que l'on décida de bâtir Carnoux.

°FOS-SUR-MER (13/Bouches-du-Rhône, cant. Istres) 13270
Fos-sur-Mer est une commune située au sud des Bouches du Rhône, entre la Camargue et la Côte Bleue, à 40 Km au sud-est d'Arles par la N568, à 15 Km à l'ouest de Martigues par la N 568 et à 50 Km de Marseille par l'autoroute A55. Durant la période romaine Fos-sur-Mer devint un lieu d'échanges et de commerce puissant. Dans le port de Fos, s'effectue le transbordement des amphores Le petit village d'origine Fos-village se tient sur un promontoire qui domine la ville, au pied de l'Hauture qui est le nom donné au rocher de Fos (39m), où se trouve le château de l'Hauture, le "Castrum de Fossis", mentionné dès 923. Au Moyen-Age, le commerce du sel et la puissance des Seigneurs de Fos ont laissé leurs empreintes. Les Templiers tinrent le port et la Commanderie de Fos-sur-Mer, qui était la Commanderie-soeur d'°Arles.

°LANSAC (comm. de TARASCON, 13/Bouches-du-Rhône) 13150
Lansac : "lancaîcus", point stratégique à l'époque romaine, au pied des Alpilles, port célèbre à l'époque Romaine, il se situe entre la voie Aurélienne (reliant Arles à Avignon) et la Durancia (résurgence de la Durance). La ville fut détruite en 480 par les Visigoths. En 590, un château fut construit pour surveiller la plaine. Il en resta aujourd'hui entre autre un tour et par endroit, le mur du port, tous deux faisant partie du domaine de Lansac. Plus tard, le comte Alphonse II à l'occasion d'un traité de paix avec Guillaume IV de Forcalquier, remis Lansac à Rostang de Sabran, c'est en 1234 que Hugues des Baux céda Lansac aux Templiers, qui en firent une commanderie très importante, au sud de °Tarascon (D35).
Voir également °Laurade.

°LAURADE (comm. de SAINT-ETIENNE-DU-GRES, 13/Bouches-du-Rhône) 13150
De la Commanderie templière il reste la chapelle templière St Thomas au lieu-dit Laurade sur la commune de Saint-Etienne-du-Grès, à l'est de °Tarascon (D99), près de l'axe Arles-Avignon (N570). La commanderie de Laurade, créée en 1196, sur une donation de Hugues Ricard, présente de beaux restes. Le domaine a été remanié mais la chapelle Saint-Thomas-des-Templiers, est du plus pur style romano-provençal, montre trois travées et les trois portes traditionnelles des églises templières. Le terme "laurade" a le sens d'espace labouré. Voir également °Lansac.

°LES TEMPLIERS (comm. MARSEILLE, 13/Bouches-du-Rhône) 13000
Voir °Marseille.

°MARSEILLE (13/Bouches-du-Rhône) 13000
Situés aux bords du Lacydon, s'élevaient au XIIIème siècle la commanderie et l'église des Templiers dont le souvenir s'est perpétué par le nom de la Brasserie des Templiers à défaut de la rue qui a disparu. La Commanderie de Marseille était la Commanderie-sœur de Bailes. Un quartier de Marseille s'appelle "Les Templiers". Après la condamnation de l'Ordre, les bâtiments ont été affectés aux Hospitaliers de St Jean lesquels les ont vendus en 1367 aux Augustins venus s'installer à l'abri des remparts de la Ville, d'où son nom : Eglise St Ferreol - Les Augustins. Des ports méditerranéens, principalement °Collioure et Marseille, partaient les nefs à destination de Jaffa. Le port de Marseille était devenu, surtout à la fin du XIIème siècle, l’un des ports d’embarquement favoris des croisés et des pèlerins. Des difficultés s’étaient d’ailleurs élevées entre la Maison du Temple à Marseille et les armateurs de la ville. Finalement un accord entre la municipalité et les deux ordres militaires, Templiers et Hospitaliers, autorisait ceux-ci, en 1234, à faire partir deux fois par an, en avril et en août, un navire de chacun des ordres en direction de la Terre sainte, à condition que ce navire ne charge pas plus de mille cinq cents passagers.

°MARTIGUES-BERRE (13/Bouches-du-Rhône) 13500
°Fos était jumelée avec °Arles. Entre °Marseille et °Fos, les Templiers utilisaient également le port de Martigues.

°MONTMAJOUR (comm. d’ ARLES, 13/Bouches-du-Rhône) 13200
Saint Trophime, évêque d'Arles, aurait trouvé refuge dans une grotte du rocher de "Mont majour" (la grande montagne) au 1er siècle. C'est Childebert, fils de Clovis, qui aurait fait construire la première église du monastère et le monastère lui-même aurait été fondé par Charlemagne en mémoire de sa victoire sur les Sarasins qui occupaient Arles. En réalité, c'est une pieuse femme, Teucinde, qui acquit (en 949) et fit don de l'île de Montmajour, alors au milieu des marais, à une communauté monastique. Les constructions actuelles sont de la seconde moitié du XIIème siècle. La Chapelle funéraire Ste Croix est implantée par les Templiers, à quelques centaines de mètres de l'abbaye romane de Montmajour, vers la fin du XIIème siècle. Elle est édifiée sur un plan rayonnant en forme de quatre-feuilles : quatre absides sur un massif central carré. Elle se trouve au milieu d'un étonnant cimetière rupestre, visible au premier plan.

°NEGAROMICUS (comm. d’ ARLES, 13/Bouches-du-Rhône) 13200
Arles est née sur un rocher au-dessus des marais qui annoncent le delta du Rhône. Au cours du IVème siècle, des tribus celtes créent sur cette colline une ville que les romains transcriront "Arelate", la ville près des marécages, afin de concurrencer la puissante Massilia. L'église Saint-Trophime (XIIIème siècle) occupait une place de choix sur la route de Saint-Jacques-de-Compostelle, église à reliques que les pèlerins se devaient de vénérer. Les maisons de Négaromicus et de °Venrella sur la commune d'Arles dépendaient de °Saliers.

°SALIERS (comm. L'ALBARON, 13/Bouches-du-Rhône) 13123
Le hameau de Saliers se trouve au nord de L'Albaron-sur-Arles (D37) et au sud-est de Saint-Gilles-du-Gard (N572 puis D37) en pleine Camargue (marais des Saliers). La possession templière de Saliers par Arles, le long du Rhône vers les Saintes-Maries-de-la-Mer, dépendait de la Commanderie de °Saint-Gilles-du-Gard. Les maisons de °Négaromicus et de °Venrella y étaient rattachées. Saliers est mentionné "Le Celier" sur la carte de Cassini.

°TARASCON (13/Bouches-du-Rhône) 13150
De nombreux couvents s'établirent au cours des siècles autour du tombeau et de l'église de Sainte-Marthe. Les Templiers se sont établis à Tarascon au XIème siècle un peu plus loin que le Prieuré Saint-Nicolas dans leur Maison située au nord-est de Tarascon près de Porte de la Condamine dans la rue du Temple (actuellement rue du Prolétariat). Après leur suppression en 1310, les religieux Trinitaires succèdent en 1330 aux Templiers. Les possessions templières de °Lansac et °Laurade (comm. St Etienne du Grès) étaient situées à proximité de Tarascon.

°TRETS (13/Bouches-du-Rhône) 13530
La cité prospère de "Trittia", fondée par une colonie grecque, fut ruinée lors des invasions sarrasines. On y trouve également des vestiges de la via Aurélia. "Curtis de Tresia" au Xème siècle fut ensuite le siège d'un établissement templier, celui de Trets au quartier de Bandel. Dotée d'archères et de mâchicoulis de défense, la porte Saint-Jean est une des deux portes par lesquelles on pénètre dans la vieille ville.

°VAUNENARGUES (13/Bouches-du-Rhône) 13126
A l'est d'Aix-en-Provence et au nord de la Montagne Sainte Victoire, les restes d’une importante Commanderie templière à Vaunenargues ont été fondus dans l’enceinte de l’actuelle ferme de Bayle. Une tradition locale veut qu’un important magot y soit caché !

°VENRELLA (comm. d’ ARLES, 13/Bouches-du-Rhône) 13200
Les maisons de °Négaromicus et de Venrella dépendaient de °Saliers à l'ouest d'Arles.