La Creuse, héritière des Templiers

Retour

Chamberaud



°BASMOUR (comm. de BORD-SAINT-GEORGES, 23/Creuse, cant. Boussac) 23230
La Commanderie de Basmour est située au lieu-dit "Le Temple" à l'est de Bord-Saint-Georges, vers Bornet sur la carte de Cassini.

°BLAUDEIX (23/Creuse, arr. Boussac, cant. Jarnages) 23140
A proximité de la N145 entre Guéret et Gouzon.
C'est au XIIème et XIIIème siècles qu'apparaissent en Creuse 2 ordres religieux militaires, les Hospitaliers et les Templiers, et avec eux des Commanderies : Bourganeuf (siège du Grand Prieuré d'Auvergne), la Croix-au-Bost, Féniers, Lavaufranche et Maisonnisses pour les Hospitaliers ; et Blaudeix - Rimondeix, Chamberaud, Charrières - Pallier, Paulhac et Viviers pour les Templiers.
Ces lieux avaient une triple vocation, défensive, religieuse et agricole, et se composait généralement d'un logis, d'une chapelle et d'un bâtiment accueillant pèlerins et malades. Les Commanderies de Blaudeix (fondée au XIIIème siècle) et °Rimondeix à l'est étaient jumelles. C'est l'évêque de Limoges de 1171 à 1198 qui donna l'église de °Rimondeix aux Chevaliers du Temple. En 1282, °Rimondeix était l'église matrice dont dépendait Blaudeix, puis elle fut rattachée à la Commanderie de Blaudeix. Guillaume de Chambonnet est cité comme défenseur de l'Ordre lors du procès des Templiers et n'a jamais passé d'aveux. La Commanderie de Blaudeix a conservé sa chapelle templière de la fin du XIIIème siècle.

°BONNAT (23/Creuse) 23220
Dans l'antique forêt du Temple se tient chaque année, le 3 février, une assemblée qui rappelle les anciennes fêtes des Celtes. Auprès de la fontaine Saint-Blaise, qui a d'autre part la réputation de guérir les animaux, les jeunes filles de la région se ré unissent. Cette fête se nomme l'Assemblée des Restes. A l'est de Bonnat en direction de La Celle-Dunoise (D15), il existe un lieu-dit "Le Temple" sur la commune de °Bourg-d'Hem.

°BORDESOULLE (comm. de NOUZIERS, 23/Creuse) 23350
Bordesoulle (au nord de La Celette) appartient à la commune de Nouziers, il y avait là une auberge sur la route menant à "Nouhant où se trouvait la belle habitation de Mme Georges Sand". L'église romane de Bourdesoulle du XIème fut un prieuré templier dépendant de la Commanderie de °La Forêt du Temple, toute proche (plus à l'est). Le portail possède un tympan, ce qui est très rare en Creuse. Quelques belles sculptures ne manquent pas d'intérêt: modillons, bénitier, ... L'immense forêt qui faisait la richesse des Templiers s'est réduite à la forêt de Fonteny qui occupe, quand même, une grande partie de la commune et déborde sur l'Indre.

°BOURG-D'HEM (23/Creuse, cant. de Bonnat) 23220
A l'est de °Bonnat en direction de La Celle-Dunoise (D15), il existe un lieu-dit "Le Temple" sur la commune du Bourg-d'Hem qui figure sur la carte de Cassini sous l'appellation Le Bourdan. Le nom du village se prononce "Bourdan"... Dans le Pays des 3 lacs en Limousin, les Templiers possédaient en effet une manse au hameau du "Temple" et une "Chapelle du Temple" près du hameau de Faugères au nord de la commune du Bourg d'Hem qui domine le confluent de la Grande Creuse et du ruisseau de Combrand. L'altitude du village est de 340 m et l'origine du nom vient de Hent vers 1256 et de Ahento vers 1282. L'étymologie est un oronyme gaulois désignant une hauteur. Le village domine la vallée et semble encore, du haut de son éperon de confluence, veiller sur les allées et venues de la voie antique qui serpente, bordée de buis centenaires, quelque part en-dessous du Guémontet.

°BOURGANEUF (23/Creuse) 23400
En 1309, la Commanderie de °Charrières possédait une forêt et une chapelle à Bourganeuf. Les Templiers firent construire la première bâtisse flanquée d’une chapelle (aujourd’hui château et église paroissiale) autour desquelles s’implantèrent des habitations de notables, de commerçants, de paysans, etc. enroulées autour du lieu saint, à l’abri des murailles, à la croisée de deux voies importantes (nord-sud vers Rocamadour et St Jacques de Compostelle, est-ouest vers Lyon ou l’Océan Atlantique). La présence des Chevaliers à la croix pattée est attestée par le don d'une statue miraculeuse que fit Roger de Montgénier, seigneur du Puy en Velay, aux Templiers de Bourganeuf en remerciement de sa libération des prisons des infidèles. C’était donc alors une Commanderie templière creusoise. Bourganeuf fut un temps partagé entre les deux ordres rivaux. C’est l’époque des grandes croisades des chevaliers en Terre Sainte. De violentes querelles éclatent entre les Ordres de chevaliers et finalement les Templiers sont exterminés et leurs richesses partagées entre leurs vainqueurs. C’est ainsi que Bourganeuf va devenir une Commanderie des Hospitaliers et est choisie comme Grande Commanderie d’Auvergne en 1313. Très vite, au-delà de la vieille ville ceinte de murailles, des "faux-bourgs" s’étirèrent en forme de croix vers les quatre points cardinaux (nord, sud, est, ouest). Dans les remparts quatre portes permettaient l’accès à l’ancienne cité : les portes du Puy, de l’Arrier, du Colombier, du Billadour. Le grand prieur était le seigneur de Bourganeuf. Un illustre chevalier, Jean de Lastic, élu grand prieur en 1427, fit construire la tour d'angle qui depuis garde son nom.

°CHAMBERAUD (23/Creuse, arr. Aubusson, cant. Saint-Sulpice-les-Champs) 23480
C'est au XIIème et XIIIème siècles qu'apparaissent en Creuse 2 ordres religieux militaires, les Hospitaliers et les Templiers, et avec eux des Commanderies : °Bourganeuf (siège du Grand Prieuré d'Auvergne), la Croix-au-Bost, Féniers, Lavaufranche et Maisonnisses pour les Hospitaliers ; et °Blaudeix - °Rimondeix, °Chamberaud, °Charrières - °Pallier, °Paulhac et °Viviers pour les Templiers.
De cette ancienne commanderie, il ne reste qu'un château en ruines et l'église du XIIIème autrefois dédiée à St Jean. Ce bâtiment est remarquable par son autel en bois du XVIIème, ses vitraux du XVIème et ses voûtes ogivales en chêne remontant au XVIIIème siècle.

°CHARRIERES (comm. de SAINT-MOREIL, 23/Creuse, arr. Bourganeuf, cant. Royère) 23400
C'est au XIIème et XIIIème siècles qu'apparaissent en Creuse 2 ordres religieux militaires, les Hospitaliers et les Templiers, et avec eux des Commanderies : °Bourganeuf (siège du Grand Prieuré d'Auvergne), la Croix-au-Bost, Féniers, Lavaufranche et Maisonnisses pour les Hospitaliers ; et °Blaudeix - °Rimondeix, °Chamberaud, °Charrières - °Pallier, °Paulhac et °Viviers pour les Templiers. La Commanderie de Charrières est située sur la commune de Saint-Moreil. Niché à flanc de colline, avec ses maisons couvertes de tuiles, le joli bourg de St Moreil annonce déjà la Haute Vienne. L'église date du XIIème siècle ; près de l'édifice on peut admirer un curieux cadran solaire. En 1309, la Commanderie possédait une forêt et une chapelle à °Bourganeuf. La commanderie de Charrières avait une autre annexe à °Saint-Pardoux-Morterolles. Après la dissolution de l'Ordre, la commanderie de Charrières et toutes ses annexes entrèrent en possession de la puissante commanderie hospitalière de Bourganeuf. Ces lieux avaient une triple vocation, défensive, religieuse et agricole, et se composait généralement d'un logis, d'une chapelle et d'un bâtiment accueillant pèlerins et malades.

°CRABANNAT (comm. de PENIERS, 23/Creuse)
De la Maison de °Gentioux dépendaient les granges ou Maisons de Crabannat (commune de Péniers) et °Montel-au-Temple (commune de Lioux-les-Monges).

°CROZE (23/Creuse) 23500
La commune de Croze abritait la très importante commanderie templière de Sainte Anne. Les étonnants chapiteaux de l'église du XIIème illustrent une chasse au sanglier. Les nombreuses dépendances de cette commanderie s'étalaient sur tout le sud-est du département. Elle possédait une chapelle au village de Boucheresse sur la commune de Clairavaux. Autrefois, le lieu portait le nom de Puyravaux. La petite chapelle templière est un reste du domaine que l'Ordre possédait en cet endroit. Le col de Massoubre, sur la commune du Mas d'Artige sépare le bassin fluvial de la Loire de celui de la Garonne. A Artige, une croix pattée du XIIème rappelle cette région faisait partie du domaine templier de Croze. A Malleret, les chevaliers disposaient d'un moulin qui au cours des siècles devint une minoterie relativement importante. °Saint-Merd-la-Breuille faisait également partie des possessions de la commanderie Sainte Anne.

°FAUX-LA-MONTAGNE (23/Creuse) 23340
A Faux-la-Montagne, au sud-ouest de Gentioux (D992) et au sud-est du lac de Vassivière, l'église du XIIème est une ancienne chapelle templière récupérée par l'Ordre de Malte. Le Bois de la Feuillade cache un château ruiné qui appartenait à la famille d'Aubusson. Un immense dolmen se trouve à Laudorat.

°FLEURAT (23/Creuse, arr. Guérêt, cant. Grand-Bourg) 23320
A mi-chemin entre La Souterraine et Guérêt.
Fleurat était un prieuré dépendant de °Saint Priest la Plaine. L'église a été fortifiée mais le chemin de ronde a disparu; elle est couverte d'une voûte romane lambrissée. Des restes gallo-romains (bassin, aqueduc), ont été découverts au hameau des Boueix (les Buis).

°LA CROIX-DE-MAZEYRAC (comm. LE-GRAND-BOURG, 23/Creuse) 23240
A l'ouest de Guérêt. Le portail de la chapelle de la dépendance de la Croix-de-Mazeyrac (aujourd'hui Lascroux), sur la commune du Grand-bourg, est devenu, au fil du temps, celui d'une maison.

°LA FORET-DU-TEMPLE (comm. de MORTROUX, 23/Creuse, arr. Guérêt, cant. Bonnat) 23360
A La Forêt-du-Temple ("Domus fratrum de templo forest") le commandeur possédait une résidence, des terres, un moulin, un étang, des granges et une forêt. L'église du XIIème, ancienne chapelle des Templiers a été reconstruite en 1872 par les habitants eux-mêmes. Le clocher-mur est le seul existant au nord de la Creuse. La Forêt-du-Temple dépendait de la commanderie °Viviers, située plus à l'est.

°LA POUGE (23/Creuse, arr. Bourganeuf, cant. Pontarion) 23250
La Pouge est située sur la N141 entre Pontarion et Aubusson, près de St Hilaire-le-Château. Une pouge désigne en Limousin un chemin tracé sur une hauteur. Sur la carte de Cassini, au sud de "Les Pouges" se trouve le hameau de Templard-le-Bée, probablement le siège de la Commanderie dans la vallée du Taurion.

°LAVAUFRANCHE (23/Creuse) 23600
L’ancienne Commanderie de l’Ordre des Templiers à Lavaufranche dans la Creuse exerçait sa tutelle sur plusieurs commanderies membres en Bourbonnais tels que °Lamaids, °Magnet (comm. Cosne-d'Allier), °Richemont (comm. Bizeneuille), °Saint-Jean d'entre les vignes (comm. Montluçon). Elle passa aux mains des Hospitaliers puis de l’ordre de Malte. Le monument date des XIIème - XVème siècles. L’édifice comporte un donjon carré, une chapelle qui servait d’église paroissiale sous le vocable de la nativité de Saint Jean-Baptiste et un château. Alors qu'il était réduit à l'état de ferme, le superbe bâtiment a été restauré avec patience par M. Blondeau. Au cours des travaux, il a découvert dans la chapelle, le tombeau du commandeur Jehan Grimaux. Des fresques dissimulées sous une couche de plâtre ont été mises à jour. Dans la chapelle de la Commanderie du XIIème - XVème, des fresques du XIIIème siècle représentent Sainte Catherine devant l’Empereur Maximin, la crucifixion, Saint-Pierre. L’emblème des Templiers, le croissant, le soleil et la croix, figurent sur la fresque de la crucifixion.

°LE MONTEL-AU-TEMPLE (comm. LIOUX-LES-MONGES, 23/Creuse, arr. Aubusson, canton Auzances) 23700
Près de la Source du Cher et de Mérinchal, le Montel-au-Temple évoque par son vocable une terre ayant appartenu au Temple. Cette possession templière dépendait de la Commanderie de °Gentioux. Le Montel-au-Temple est sur la commune de Lioux-les-Monges; "Les Monges" est un vieux mot français signifiant "Les Moines".

°MAISONNISSES (23/Creuse) 23150
La commanderie de Maisonnisses, voisine de celle de °Chambéraud, revint, après le procès de 1314, à l'ordre des Hospitaliers. L'église du XVème a remplacé une chapelle construite sur une crypte; elle abrite le gisant d'un commandeur de Malte. Le village et les terres de Pétillat sur la commune de Peyrabout appartenaient aussi à la Commanderie de Maisonnisses. Sur ces terres isolées des grandes routes, se trouvent les sources de la Gartempe.

°NOUZIERS (23/Creuse) 23350
A Nouziers, il reste une église romane du XIème qui fut un prieuré de l'Ordre. On peut admirer son chœur en cul-de-four ainsi qu'une figure sculptée sur le bénitier et une croix sculptée. Noziers n'est distant que de 4 Km d'une autre possession templière : °La Forêt-du-Temple.

°PALLIER (comm. GENTIOUX, 23/Creuse, arr. Aubusson) 23340
Aujourd'hui, la Commanderie et °Lavaufranche, les chapelles de °Paulhac et de Pallier, l'église St Jean de °Bourganeuf, témoignent de cette période de l'histoire de la Creuse. Gentioux appartenait également à la Commanderie de Féniers. L'église templière du XIIème, plusieurs fois remaniée possède dans le chœur un bas relief représentant l'écu de Louis d'Aubusson, commandeur de l'Hôpital en 1421. Sur la route menant à Vassivière, se trouvent les restes d'une commanderie. Nous sommes ici au pays des tailleurs de pierre ; leurs œuvres décorent le bourg et le cimetière. Entre Gentioux et Pigerolles, le village du Pallier est un haut lieu templier en Creuse. La chapelle date du XIIème ; elle possède un clocher-mur du XVème.
Derrière l'église, dans le cimetière, on peut admirer une croix biface et plusieurs pierres tombales du XVIème. Un jardin médiéval abrite des essences rares et des plantes orientales. La Maison des Chevaliers, demeure de Notaire Royal, datant du XVIIIème siècle, vous propose de découvrir, outre la noblesse de son intérieur (escalier sculpté, cheminées...), un jardin médiéval, les sculptures laissées par les Templiers et les Hospitaliers et une exposition des commanderies de la Marche. C'est sur le territoire de cette commune que la Maulde prend sa source avant d'alimenter le lac de Vassivière. De la Maison de Gentioux dépendaient les granges ou Maisons de °Crabannat (commune de Péniers) et °Montel-au-Temple (commune de Lioux-les-Monges).

°PAULHAC (comm. SAINT-ETIENNE-DE-FURSAC, 23/Creuse) 23290
Parmi les bocages du pays creusois, l’église du Temple de Paulhac crée une étrange silhouette avec ses contreforts massifs à talus ressautés, son clocher bas et trapu, chichement ajouré, son portail en cintre aigu, seule coquetterie de cet ensemble sévère. C'est au XIIème et XIIIème siècles qu'apparaissent en Creuse 2 ordres religieux militaires, les Hospitaliers et les Templiers, et avec eux des Commanderies : °Bourganeuf (siège du Grand Prieuré d'Auvergne), la Croix-au-Bost, Féniers, Lavaufranche et Maisonnisses pour les Hospitaliers ; et °Blaudeix - °Rimondeix, °Chamberaud, °Charrières - °Pallier, °Paulhac et °Viviers pour les Templiers. Autrefois commune, le village de Paulhac est maintenant rattaché à la commune de Saint-Etienne-de-Fursac. Les bâtiments de la commanderie ont été détruits au cours des guerres de religion ; seule, subsiste l'église dont le style dépouillé est caractéristique des églises de l'Ordre. Un passage couvert relie l'église à la chapelle Saint Fiacre construite au XVème siècle. La porte de la chapelle avec ses moulures et ses colonnettes fleuronnées est typique de l'art flamboyant. La commanderie disposait de biens éparpillés sur diverses communes. A Saint Etienne, le long de la Gartempe, un lieu porte encore le nom de Moulin du Temple. En 1245, Guillaume du Masgelier devenu chevalier du Temple donne à l'Ordre son château de Montigou, les terres et les hommes qui y sont attachés. °Saint-Priest-la-Feuille abritait une dépendance de la commanderie de Paulhac.

°RIMONDEIX (comm. de BLAUDEIX, 23/Creuse, arr. Boussac, cant. Jarnages) 23140
A proximité de la N145 entre Guérêt et Gouzon.
C'est au XIIème et XIIIème siècles qu'apparaissent en Creuse 2 ordres religieux militaires, les Hospitaliers et les Templiers, et avec eux des Commanderies : °Blaudeix - °Rimondeix, °Chamberaud, °Charrières - °Pallier, °Paulhac et °Viviers appartenaient aux Templiers. Sur la commune de °Blaudeix, les Commanderies de °Blaudeix et Rimondeix étaient jumelles. L'église templière de Rimondeix date des XIIème (abside semi-circulaire) et XIIIème siècles. Elle jouxte le cimetière. C'est l'évêque de Limoges de 1171 à 1198 qui donna l'église aux Chevaliers du Temple.
En 1282, Rimondeix était l'église matrice dont dépendait Blaudeix, puis elle fut rattachée à la Commanderie de Blaudeix et prit le vocable de Saint Jean Baptiste. Une porte en plein cintre orne sa façade nord-ouest. Au sud-ouest, on peut voir deux ouvertures très étroites et très petites, comme des meurtrières, et une petite chapelle plus récente. Le trésor de l'église du XIIIème siècle est constitué d'une chasse en cuivre doré avec des émaux champlevés. Après le procès des Templiers, la commanderie revint à l'Ordre de Malte. Rimondeix n'était peut-être qu'un prieuré annexe de la proche Commanderie de °Lavaufranche, haut-lieu touristique du département.

°SAINT-MERD-LA-BREUILLE (23/Creuse) 23100
Saint-Merd-la-Breuille faisait également partie des possessions de la Commanderie Sainte Anne de °Croze. L'église reconstruite en 1527 a peut être remplacé une chapelle templière plus ancienne. Il existe un tumulus au hameau de Maneux.

°SAINT-PARDOUX-MORTEROLLES (23/Creuse) 23400
La commanderie de °Charrières avait une autre annexe à Saint-Pardoux-Morterolles (Saint-Pardoux-Lavaud). Un rectangle sans transept ni chapelle, éclairé de hautes fenêtres ogivales, voilà bien un exemple de l'architecture austère des églises templières. Seul, le portail avec ses moulures et sa frise apporte un peu d'ornement. L'église Sainte-Anne Saint-Sébastien, datée du XIIème ou XIIIème siècle, devint ensuite un prieuré de l'ordre de Malte à Morterolles.

°SAINT-PRIEST-LA-FEUILLE (23/Creuse) 23300
Un itinéraire de St Jacques de Compostelle au départ de Vezelay, la Via Limovicencis, passait, entre La Souterraine et Limoges, par Sagnemoussouse (Saint-Priest-la-Feuille). Le village était nommé en 1388 "Sainct-Priet", en 1468 "capellanus-Sancti-Prejecti-Arfolie" et en 1501 "Sainct-Priect-la-Fueihe". Saint-Priest-la-Feuille abritait une dépendance de la Commanderie de °Paulhac. L'église Saint-Laurent est une construction du XIIIème siècle, considérablement remaniée par le rajout de deux chapelles latérales. Une petite promenade nous mène au menhir de la Rebeyrolle et surtout au curieux dolmen de la Pierre Folle constitué d'une table hémisphérique reposant sur quatre piliers.

°SAINT-PRIEST-LA-PLAINE (23/Creuse) 23240
L'église de Saint-Priest-la-Plaine, près Le Grand-Bourg, appartint à l'Ordre des Templiers avant d'échoir en 1312 à celui des Hospitaliers. Les vestiges de peintures murales du XVème siècle sur le mur nord du choeur présentent plusieurs Saints dont Saint-Antoine. °Fleurat était un prieuré dépendant de Saint-Priest-la-Plaine. Lieu-dit "La Bachellerie".

°VILLARD (23/Creuse) 23800
Une autre manse se trouvait au Temple sur la commune de Villard, au nord-est de Dun-le-Palestel (D5). L'église est d'époque romane ; elle abrite des pierres tombales de prêtres et des fresques du XIVème siècle.

°VIVIERS (comm. de TERCILLAT, 23/Creuse) 23350
C'est au XIIème et XIIIème siècles qu'apparaissent en Creuse 2 ordres religieux militaires, les Hospitaliers et les Templiers, et avec eux des Commanderies : °Bourganeuf (siège du Grand Prieuré d'Auvergne), la Croix-au-Bost, Féniers, Lavaufranche et Maisonnisses pour les Hospitaliers ; et °Blaudeix - °Rimondeix, °Chamberaud, °Charrières - °Pallier, °Paulhac et °Viviers pour les Templiers. La Commanderie de Viviers située au sud de la commune de Tercillat (D3a), possédait des biens sur plusieurs autres communes des alentours, dont °La Forêt-du-Temple, sur la commune de Mortroux.