Les vestiges templiers en Corrèze

Retour

église de Courteix



°AYEN (19/Corrèze, arr. Brive-la-Gaillarde) 19310
Le nom d'Ayen viendrait soit d'une racine préceltique d'origine inconnue, soit, ce qui paraît plus probable du gaulois "aginn" qui signifie : hauteur. Point culminant du "Pays des grives et des loups", la butte calcaire du Puy d'Ayen domine la plaine de Brive-la-Gaillarde et le panorama sur 6 départements ! Vers 850, les vicomtes de Limoges décidèrent de faire bâtir une forteresse sur cette butte prédestinée pour la surveillance des alentours et surtout pour la défense.
D'Ayen-Haut, on peut se laisser couler vers le vieil Ayen-Bas, vallon ombragé rafraîchi par son ancienne fontaine-lavoir où était situé le bourg primitif, puis remonter vers "Le Temple d'Ayen", jadis puissante Commanderie templière dépendant du grand prieuré d'Auvergne sur l'axe Limoges – Toulouse ou Cahors. Ayen devint le fief de la famille Bernard, originaire de Bré, qui adoptèrent comme nom patronymique celui d'Ayen. En 1137, Ayen est réuni au royaume de France par le mariage d'Aliénor d'Aquitaine et de Louis VII, mais dès 1152, après répudiation d'Aliénor, l'Angleterre en devint propriétaire par son remariage avec Henri II Plantagenêt. La guerre durera trois siècles. Olivier de Lastours périt au siège du château d'Ayen en 1181. Ce château fut occupé par Richard Cœur de Lion qui ne laissa qu'un mauvais souvenir. Ces ravages avaient considérablement fait diminuer la population et nous apprenons que vers 1277 la châtellenie ne comptait plus que 700 feux, c'est à dire 3 à 4 fois plus qu'aujourd'hui. Vinrent les pestes de 1547, 1549 et 1563, et à partir de 1569 durant les guerres de religion, les pilleries se renouvellent. C'est à cette époque qu'est détruit "Le Temple d'Ayen".

°BELLECHASSAGNE (19/Corrèze, arr. Ussel, cant. Sornac) 19290
Dans le Pays de Sornac, Bellechassagne "la belle chênaie" fut, au XIIIème siècle, le siège d’une Commanderie des Templiers surnommée "le jardin de la montagne" (altitude 730m) puis devint le château des chevaliers de Malte en 1307. La forteresse fut rasée en 1588. Il reste de la Commanderie principale de Bellechassagne, l'actuelle mairie, une plaque funéraire et une maison en face de l'église.

°BRIVE-LA-GAILLARDE (19/Corrèze) 19100
Lieu-dit "Le Temple" au nord-ouest de Brive-la-Gaillarde.

°BUGEAT (19/Corrèze) 19170
Village du plateau de Millevaches, Bugeat avait une maison templière autrefois sur le chemin de Limoges au Mont-d'Or par Bort. Le gué pavé sur la Vézère en est peut-être le tracé. Le blason de Bugeat est "Gironné d’or et d’azur de huit pièces à la croix de Malte d’argent brochant sur la partition, au chef de gueules chargé d’un sapin arraché d’argent accosté de deux abeilles volant d’or". Le prieuré de Bugeat dépendit en 1307 de l'Ordre de Malte. C’est sur une carte du XVIème siècle que l'on relève pour la première fois le nom de Bujac. Il est probable que bien avant cette date, des hommes avaient choisi le site actuel. En effet, le toponyme celte "Buga" signifie littéralement étendue couverte de bruyères (d'où le patois buyge). L'occupation romaine a "romanisé" le radical celte en "Bugacum" (= domaine de la bruyère). Ce n'est qu'à une époque récente, et sans doute en raison d'un particularisme local, que l'affaiblissement de la finale a conduit à la graphie actuelle : Bugeat.

°COURTEIX (19/Corrèze, arr. Ussel, cant. Sornac) 19340
Courteix se trouve sur le Méridien de Paris.
L'église de Courteix c'est la pureté templière : pureté du site, pureté des lieux. La restauration de 1990 a permis de mettre à jour dans l'église des fresques murales de différentes époques dont la figure de deux anges adorateurs. La chapelle de la Commanderie de Courteix renferme la pierre tombale d'un Templier. Une croix de Malte orne la chapelle. Une croix fragmentée indique à l'extérieur l'emplacement de l'ancien cimetière.

°LA CHAPELLE-SAINT-GERAUD (19/Corrèze) 19430
Lieu-dit "Le Temple" près du château Combalier, dans la vallée de la Dordogne, au nord-ouest de La Chapelle-Saint-Géraud.

°LE MONS (comm. d' ESTIVAUX, 19/Corrèze, arr. Brive-la-Gaillarde, cant. Vigeois) 19410
Près des gorges de la Vézère, estivaux possédait une Commanderie templière au lieu-dit "Le Mons" ("Le Mont" sur la carte de Cassini) au sud-est d'Estivaux.

°LE PUY-DE-NOIX (comm. BEYNAT, 19/Corrèze, arr. Brive-la-Gaillarde) 19190
La Commanderie de Puy-de-Noix à Beynat se trouve au nord-est de la commune, au nord de l'Etang de Miel, dans une région calme et boisée, à hauteur de Quatre-Routes sur la D940 à 16 Km au sud de Tulle et à l'est de Brive-la-Gaillarde (D921). Un lieu-dit "La Commanderie" est signalé plus au nord sur la carte de Cassini. Après 1314, la Commanderie de Puy-de-Noix à Beynat dépendra de l'Ordre de Malte de Lostanges.

°LE TEMPLE (comm. de VARETZ, 19/Corrèze) 19240
A l'ouest de Tulle et au nord de Brive-la-Gaillarde, près de Varetz, sur les bords de la Vézère. Voir °Le Mons.

°PEYRELEVADE (19/Corrèze) 19290
Le bourg de Peyrelevade se situe en Corrèze (Haute-Corrèze) et plus précisément sur le plateau de Millevaches à environ 800 mètres d'altitude. Les sources de la Vienne se trouvent à 7 Km. Peyrelevade à 4 Km de Bergerac, dominant la vallée de la Dordogne et au cœur du Périgord Pourpre, la "pierre levée" la bien nommée en langue d'oc a son paysage encombré de rocs affleurant naturellement et de menhirs posés par la main de l’homme. La "Croix des Templiers" (dite Croix du Mouton ou du Bélier) repose sur un socle taillé en forme de bélier accroupi. Elle présente dans un petit édifice à fronton un calvaire d’un côté et de l’autre une vierge à l’enfant. Une croix de Malte à la base rappelle l’Ordre des Templiers. Cette croix est visible sur la route de St Merd près de la Vienne à 300-400 m du bourg. Elle a été fabriquée par les Templiers au XIIIème siècle. Les Templiers ont laissé d'autres vestiges aux alentours de Peyrelevade.