Le Dragon de Rhedae

Retour

Rennes-le-Château (anciennement RHEDAE=Aer red=serpent rouge) est dans le périmètre de la constellation du Dragon.

Le Dragon est une constellation boréale circumpolaire dont une vingtaine d’étoiles matérialise le ruban qui serpente entre les deux Ourses. Le Dragon entoure la Petite Ourse avant de prendre un virage en épingle à cheveux et se terminer par un trapèze. Sa tête est vers Hercule et sa queue vers la Polaire.

Troix châteaux cathares (Puivert, Peyrepertuse et Quéribus) matérialisent au sol la constellation du Dragon.

Le "Cromleck de Rennes-les-Bains" pourrait correspondre à une des étoiles du Dragon qui se trouve entre les étoiles kappa Draconis (=Brénac) et alpha Draconis, Thuban qui signifie "tête du serpent" (=Soulatgé).

Tel un Serpent Rouge entre ces deux étoiles Draconis figurées au sol, La Sals traverse successivement les cinq communes de Sougraigne (source à la Fontaine Salée), Rennes-les-Bains, Cassaignes, Coustaussa et Couiza (confluence)

Rennes-les-Bains sur le trajet du dragon



Les principaux vestiges retrouvés à proximité de la source salée de la Sals à Sougraigne remontent à l’Âge du Bronze moyen, soit vers 1500 av. n.-è. Pendant le Crétacé, il y a environ 140 millions d'années, la mer recouvrait cette région. Lorsqu'elle s'est retirée, elle a laissé des sols gorgés de sel gemme. La quantité de sel contenu dans un litre d'eau de cette source peut atteindre jusqu'à 60 grammes par litre, soit deux fois plus que l'eau de la mer Méditerranée ! L'eau de la Sals apportait aux habitants, le sel indipensable à la vie quotidienne.



Thuban (Alpha Draconis, aussi Étamin) est probablement l’étoile la plus connue de la constellation du Dragon.

À cause du phénomène de précession des équinoxes, Thuban (Alpha Draconis) indiquait il y a 4 800 ans exactement le pôle nord céleste, place occupée de nos jours à l’étoile polaire. Thuban était donc l’étoile polaire lors de l’apogée de la civilisation égyptienne antique.

Le Menhir des Tribals près de Soulatgé serait-il au sol la marque de Thuban (Alpha Draconis) qui indiquait il y a 4 800 ans exactement le pôle nord céleste ?



Dans beaucoup de mythologies, la forme sinueuse de la constellation a été interprétée comme un dragon ou un serpent, de la déesse sumérienne Tiamat en passant par le dragon que tua saint Georges ou saint Michel.

Le 29 septembre, la constellation du Dragon, la tête en bas, marquera la fête de la Saint-Michel.

Saint Michel terrassant le dragon (DELACROIX)

Saint Michel terrassant le dragon (RAPHAEL)



Hors c'est le 17 janvier -date souvent évoquée dans l'affaire de RLC- , à minuit, que le Dragon se redresse, indiquant le passage invisible d'une ligne tellurique recoupée alors précisément par le tracé du méridien terrestre.

Le pont romain de Serres, la méridienne de Paris et le Cardou





La tête du serpent près du symbole de Vénus au sommet du Cardou

voir la tête du serpent triangulaire avec ses yeux en bas de l'axe vertical
et le symbole de Vénus (cercle avec croix en bas) sur le corps du serpent mais en haut de l'axe vertical

La tête du serpent près du symbole de Vénus au sommet du Cardou

La tête du serpent près du symbole de Vénus
au sommet du Cardou



Près de Rennes-le-Château se trouve un village nommé La Serpent. Voir le serpent rouge qui figure sur la montagne du tableau de Nicolas POUSSIN intitulé "l'hiver".

Les Quatre Saisons _ L'hiver ou le Déluge (POUSSIN)