Tableau précédent Retour liste des tableaux Tableau suivant

La Joconde (ou "Portrait de Mona Lisa")
Léonard de Vinci v. 1503-1506



La salle des Etats au 1er étage du Louvre côté quai de Seine abrite "La Joconde" de Léonard de Vinci.
Peinte sur un mince support en bois de peuplier (H 77 cm x L 53 cm), la Joconde est considérée comme le chef d'oeuvre de Léonard de Vinci. Les effets subtils de la lumière sur les chairs, et la qualité du paysage situé à l'arrière-plan, mettent en valeur le modelé du visage étonnamment réaliste. "La Joconde" n'est ni signée ni datée.

Il s'agirait du portrait de Lisa Gherardini, épouse de Francesco del Giocondo, marchand de soie florentin, dont le nom féminisé lui valut le "surnom" de Gioconda, francisé en "Joconde".

Sans doute commencé à Florence en 1503, le tableau aurait été emporté inachevé par le peintre à Milan en 1506. Léonard emporte le tableau en France, en 1517. Le peintre a été invité par François Ier, qui lui achète très cher le portrait de Mona Lisa, pour l'accrocher dans son château de Fontainebleau.

Quant à l'œuvre même, son sourire qui donne vie au personnage, elle a toujours provoqué l'interrogation que ce soit de la part des amateurs ou des spécialistes. Ce sourire s'explique par le fait que Léonard de Vinci était obsédé par la perfection et la voulait presque divine. "Le sourire apparaît plus prononcé quand on regarde ses yeux ou le fond du tableau. Si on fixe sa bouche, le sourire semble disparaître ..."

Selon Silvano Vinceti, historien de l’art, Léonard de Vinci a utilisé deux modèles pour peindre le célèbre Portrait de Mona Lisa, plus connu sous le nom de La Joconde. Le sourire a été retouché et serait celui de Salai, de son vrai nom Gian Giacomo Caprottide, en raison de fortes similitudes entre les traits des visages de Saint Jean Baptiste et L'Ange incarné avec le nez et la bouche de Mona Lisa.



La Joconde, célèbre portrait peint par Léonard de Vinci

Oeuvres du Louvre en haute définition



La Joconde est le portrait d'une jeune femme, sur fond d'un paysage montagneux aux horizons lointains et brumeux. Le flou du tableau est caractéristique de la technique du sfumato. Le sfumato, de l'italien enfumé, est un effet vaporeux, obtenu par la superposition de plusieurs couches de peinture extrêmement délicates qui donne au tableau des contours imprécis. Cette technique a été employée en particulier au niveau des yeux dans la mise en ombrage.

Le visage de Mona Lisa se détache sur une vision formée de deux parties superposées : un paysage humanisé (de couleur brun) et un paysage imaginaire (d'un bleu opaque).

À l'arrière plan du côté gauche, se trouve représenté un paysage dentelé hérissé de crêtes dans lequel se détache un chemin sinueux longeant une rivière ainsi qu'une construction (tour?).

Le paysage à gauche de La Joconde



On pourrait imaginer une photo des "Pierres Plantées" du cromlech de Rennes-les-Bains, vues de la Hille ou de la Ferrière.

Le paysage à gauche de La Joconde



C'est à La Ferrière qu'aurait été découverte la fameuse statuette d'or aux trois quarts fondue. Certains chercheurs pensaient que la Blanque avait pu être détournée par les Wisigoths à cet endroit pour y enfouir leur trésor.

De l'autre côté est représentée une rivière qu'enjambe un pont de pierre avec plusieurs arches.

Decoder les Oeuvres de Leonard de Vinci - partie 1





La femme porte sur la tête un voile noir transparent et une robe. On remarque qu'elle est totalement épilée, conformément à la mode de l'époque, et ne présente ni cils ni sourcils.

Le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) a dévoilé le 26 septembre 2006 à Ottawa les résultats d'une étude réalisée grâce à un système de balayage laser sophistiqué, en couleurs et en trois dimensions. Celle-ci a permis de découvrir que Mona Lisa était enveloppée d'un "voile de gaze" fine et transparente normalement porté à l'époque par les femmes enceintes ou venant d'accoucher.

Le voile noir de la Joconde


Le sourire mystérieux de la Joconde serait donc celui d'une femme enceinte ou qui vient d'avoir un enfant. Notez le détail du drapé près de la main en forme de MM.


Détail du drapé près de la main en forme de MM



Marie-Madeleine ? (d'après le crâne présumé de MM à St Maximin la Ste Beaume)

Joconde Marie-Madeleine





Elle est assise sur un fauteuil dont on aperçoit le dossier à droite du tableau. Ses mains sont croisées, posées sur un bras du fauteuil. Elle se trouve probablement dans une loggia : on peut voir un parapet juste derrière elle au premier tiers du tableau, ainsi que l'amorce de la base renflée d'une colonne sur la gauche.

Analyse du tableau



Maintenant retournons le tableau puis plaçons un miroir en son milieu

Les secrets de la Joconde