Tableau précédent Retour liste des tableaux Tableau suivant

La Tentation de St Antoine
David TENIERS Le Jeune
v. 1640/1650

La Tentation de St Antoine, peint par David TENIERS Le jeune v. 1640/1650



Saunière se rend à Paris, visite Saint-Sulpice et regarde étonné l'insolite crucifixion de Signol. En trois semaines, il passe le plus clair de sont temps au Louvre où il achète une reproduction des Bergers d'Arcadie de Nicolas Poussin, le Saint-Antoine ermite de David Téniers et, curieusement, le Sacre du pape Célestin V.

"Bergère, pas de tentation, que Poussin Teniers gardent la clef PAX ..." (grand parchemin)

Ce tableau de David TENIERS Le jeune présente Saint Antoine dans une grotte près d'un gros bloc de pierre quadrangulaire (tombe ?) sur lequel est posé un crâne ("Memento Mori"), un sablier (le Temps) et la Croix. Au pied du bloc de pierre se trouvent un grand livre ouvert et des livres fermés.

Saint Antoine est assailli de démons ("Alors arrivent à la fois les cinq idoles d'avant le déluge : Sawa à figure de femme, Yaghüth à figure de lion, Yauk à figure de cheval, Nasr à figure d'aigle, Waad à figure d'homme").

Dans le coin en bas à gauche, un nain effrayant, les yeux exhorbités, chevauche un lion et brandit un couteau comme une terrible menace.

La constellation du Lion peut être localisée à partir de la Grande Ourse, en prenant l'alignement des deux étoiles internes à la "casserole" (de la Grande Ourse).

Cet alignement arrive sur Alpha Leonis (Régulus). Cette étoile, la plus brillante, était également connue sous le nom de Cor Leonis, qui signifie "Cœur du Lion".

Le lion et le couteau


A partir du zoom ci-dessous, cherchez le "coeur du lion" que dévore le personnage allongé sous le lion.

Zoom sur La Tentation de St Antoine (musée du Prado)



il dévore le coeur



Téniers nous délivre clairement un message, une mise en garde. Repensons aux cinq idoles "d'avant le déluge" déjà évoquées et à cette terrible menace. Faut-il craindre sa trajectoire incertaine ou les alignements avec d'autres planètes dont les effets d'attraction se conjuguent ?

S'agirait-il de l'apparition dans la constellation du Lion d'une naine rouge/brune (Nibiru/Némesis/Elenin/"Brown Dwarf") menaçant périodiquement la Terre ?



La date indiquée en bas à gauche est 1618 alors que le tableau est censé avoir été peint entre 1640 et 1650.

Ou alors s'agit-il de l'évocation du nombre d'or 1,618 ?

A noter qu'en 1618, un des élèves de Christoph Scheiner, un autre Jésuite, géomètre et astronome, Jean-Baptiste Cysat, devient le premier à observer au télescope une comète et donne la première description du noyau et de la queue de la comète.

Serions-nous au moment du Jugement dernier car à droite figure une balance ?

Le Jugement Dernier





Sur le même thème, David TENIERS Le jeune a peint plusieurs tableaux.
Sur les 3 tableaux on remarque la présence d'une chauve-souris au-dessus de la tête de Saint Antoine, et seulement sur celui de gauche un serpent. Sur les 2 tableaux ci-dessous l'oeil est attiré par la présence énigmatique d'une poule (haut-?) perchée sur une cruche, comme une référence au village d'Hautpoul (*).
Une lettre T sur l'épaule de St Antoine -tableau de gauche - est mise en évidence. Sur le même tableau pas de Christ en croix alors qu'il figure sur les autres tableaux.

Sujet représenté : scène historique (saint Antoine ermite, prière, agenouillé, diable, tentation, chauve-souris, grotte : intérieur)

Sujet représenté : scène historique (saint Antoine ermite : agenouillé, prière, crucifix, livre, crâne, tentation, diable, homme, malveillance, chauve-souris, grotte : intérieur)



Sceau de Salomon sur saint Antoine ermite

La Tentation de St Antoine (dans les ruines d'un château), peint par David TENIERS Le jeune





"Ainsi fut soustrait à la rage des musulmans ce riche dépôt, et à la connaissance de ce fait fut emporté dans l’exil par les ministres fidèles, ou descendit avec eux dans la tombe. Dans la suite des temps, un voile épais environna ce secret, car les invasions des Maures recommençaient sans cesse et durèrent plus d’un siècle. Pour éviter la persécution, les Archevêques de Narbonne, affirme l’historien Marca, furent obligés de se réfugier, pendant plus de cent ans, dans la forte cité de Redda (aujourd’hui Rennes-le-Château)."
(Histoire du Pélerinage de Notre-Dame de Marceille - Abbé J.-Th Lasserre p.17)

La Tentation de Saint Antoine (tableau de Ambroise Frédeau)



Boudet à la page 280 de la VLC établit une correspondance entre les deux sanctuaires de ND de Marceille et de ND du Cros près de Caunes-Minervois.
L'ermite qui vécut dans les gorges de Galamus fut enterré sous le porche d'entrée de N-D du Cros.

L'ermitage de Saint-Antoine de Galamus