Tableau précédent Retour liste des tableaux Tableau suivant

Le Combat de Jacob et de l'Ange
Eugène DELACROIX - v. 1854/1861

Le Combat de Jacob et de l'Ange, peint par Eugène DELACROIX, est exposé dans la Chapelle des Saints Anges à Saint-Sulpice.
La traversée du Yabboq;
Combat d'Orion contre le Taureau.



Cet épisode de la Genèse, l'un des plus difficiles à interpréter, a été élu par Delacroix, homme secret et contradictoire, pour décorer la face gauche de la chapelle des Saints-Anges de l'église Saint-Sulpice.

L'homme naturel et l'homme surnaturel luttent chacun selon sa nature.

L'un des passages les plus obscurs de la Bible narre le combat de Jacob avec l'ange. Jacob, fils d'Isaac, vient de faire traverser à gué le Yabboq à sa famille. Quand vient son tour, un mystérieux assaillant - Dieu ou un ange ? - l'en empêche. Ça cogne dur toute la nuit.
À l'aube, Jacob finit par l'emporter "contre toute attente".
Mais son adversaire, l'a marqué à la hanche de manière indélébile : désormais, Jacob boîte et porte un nouveau nom car l'ange le rebaptisa Israël "car tu as combattu (sarita) avec Élokim comme avec des hommes, et tu as vaincu" (Génèse 32,25-30). Israël signifie "Dieu pourvoit" ou "Dieu gouverne".

32:24 Or Jacob demeura seul; et un homme lutta avec lui, jusqu'au lever de l'aurore.
32:25 Et quand cet homme vit qu'il ne pouvait le vaincre, il toucha l'emboîture de sa hanche; et l'emboîture de la hanche de Jacob fut démise, pendant qu'il luttait avec lui.
32:26 Et cet homme lui dit: Laisse-moi aller, car l'aurore est levée. Mais il dit: Je ne te laisserai point aller, que tu ne m'aies béni.
32:27 Et il lui dit: Quel est ton nom? et il répondit: Jacob.
32:28 Alors il dit: Ton nom ne sera plus Jacob, mais Israël (qui lutte avec Dieu); car tu as lutté avec Dieu et avec les hommes, et tu as vaincu.
32:29 Et Jacob l'interrogea, et dit: Apprends-moi ton nom, je te prie. Et il répondit: Pourquoi demandes-tu mon nom? Et il le bénit là.
32:30 Et Jacob nomma le lieu, Péniel (face de Dieu); car, dit-il, j'ai vu Dieu face à face et mon âme a été délivrée.
32:31 Et le soleil se leva pour lui, dés qu'il eut passé Péniel; et il boitait de la hanche.

Jacob (Yaacov), appelé plus tard Israël ("celui qui se bat avec dieu"), est le troisième des patriarches, fils d'Isaac et de Rébecca. Dès sa naissance, est établi le désaccord qui l'oppose à son frère jumeau, Ésaü. Jacob était né la main agrippée au talon d'Ésaü (èqev, d'où son nom hébreu Yaaqov, voir Génèse 25,25-26). Par supercherie, on lui fit épouser Léah au lieu de Rachel que Jacob préférait et avait demandée.
Jacob avait eu douze garçons et une fille de ses deux femmes et de ses concubines, Bilhah et Zilpah; tous, à l'exception de Benjamin,étaient nés en Canaan. Ces enfants devinrent les ancêtres des douze tribus. Benjamin, le fils de Rachel, la bien-aimée de Jacob, était né près de Bethléem, mais Rachel est morte en le mettant au monde (Génèse 35,16-22). Jacob ne devait jamais connaître la paix. Il avait une préférence pour son fils Joseph. Les frères de ce dernier en prirent ombrage et le vendirent à des marchands itinérants qui l'emmenèrent en Égypte.

Orion, le chasseur



L’épisode du Yabboq est un mythe d’une richesse de sens comparable à celle d’Oedipe.
Certains psychanalystes y voient une lutte contre le père (complexe d'Oedipe) marquée par le complexe de castration (coup dans l'emboiture de la hanche). D’ailleurs Jacob lui-même est une figure oedipienne. Il y a une part élémentaire dans tout mythe, une traversée dans la nuit, puis l’affrontement avec un inconnu. De quoi rapprocher, entre autre, le Yabboq de l’épisode du Christ au Jardin des Oliviers : "Père éloigne de moi cette coupe". Le Christ vit une épreuve, comme Jacob. Il y a l’avant et l’après Yabboq ; rien ne sera plus comme avant. Jacob est métamorphosé, il devient Israël.
Cette histoire est celle d’un retour fondateur (ou initiation). De là date la constitution des douze tribus d’Israël. Jacob est comme lavé, il n’est plus la "canaille", le tricheur, qu’il a pu être avant cette traversée.

La Lutte de Jacob avec l'ange représente son dernier chantier et son ultime combat, commencé en 1849 et achevé en 1861, au prix d'un « infernal travail » (Delacroix). Le peintre meurt en 1863.
Talleyrand, un boiteux – comme Jacob – pourrait être le père du peintre. C'est l'un des sens de La Lutte de Jacob avec l'ange : une interrogation sur le nom propre, un questionnement sur l'identité à l'heure des grands bilans.

Le Combat de Jacob et de l'Ange rappelle le combat d'Orion contre le Taureau.



Constellation d'Orion



On voit, sur cette figure, qu'Orion est littéralement cerné par le Taureau, le fleuve Eridan, le Lièvre, le Grand Chien et la Licorne. Orion est en outre traversé par la Voie lactée.

ORION et le grand G céleste