Tableau précédent Retour liste des tableaux Tableau suivant

La Madone à la grenade
BOTTICELLI (1487)

La Madone à la Grenade, peint par BOTICELLI



Sandro di Mariano Filipepi dit Botticelli, est né à Florence entre mars 1444 et mars 1445 où son père était tanneur. Son surnom de Botticelli provient de "botticello" , qui signifiait "petit tonneau".
L'artiste multiplie vers 1483 des peintures marquées par l'atmosphère mystique créée par Savonarole, membre d'une secte de dévôts. Celles-ci sont généralement exécutées sur bois ("Madone du Magnificat", "Madone à la grenade"). L'appartenance de Botticelli à une société ésotérique (Prieuré de Sion) de 1483 à 1510 est même envisagée par certains auteurs.

Il réalise la célèbre "Madone à la Grenade" en 1487 (Musée des Offices, Florence). L'Enfant Jésus tient en main une grenade mûre et ouverte, ayant valeur de symbole masculin de fécondité et annonçant sa descendance dite lignée du Graal.

"La Madone du Magnificat", peinture de Botticelli (1483-1485), traite du même sujet.
Entourée d'anges, couronnée d'étoiles et nimbée d'or, la Vierge écrit le Magnificat sous l'inspiration du Saint-Esprit. L'Enfant joue avec une grenade, et d'un geste tendre appelle l'attention de sa mère. Le paysage et son ciel bleu, reflété dans la rivière serpentant, ajoute, par sa respiration, à l'harmonie paisible de la scène.

Botticelli a peint aussi "Vierge à l'Enfant à la grenade" et "Vierge à l'Enfant dite Vierge à la Grenade".



Dans "La Vierge à la Grenade" peinte vers 1469-1470 , Léonard de Vinci montre également une grenade mûre et ouverte.

Détail de La Vierge à la Grenade peinte vers 1469-1470 par Léonard de Vinci





Fra Angelico - The Virgin of the Pomegranate

Fra Angelico - The Virgin of the Pomegranate