Temple de Salomon - Arbre kabalistique - Sephirot

Retour

Ambelain - Kabbale pratique





Selon la kabbale, les nombres, en hébreu Séphiroth (pluriel de Séphira), révèlent les mystères de la création, en expliquant comment la multiplicité découle de l'unité.

Les Sephiroth sont ainsi classées en d'une part celles qui sont associées au principe masculin, d'autre part celles qui sont associées au principe féminin. Enfin, un troisième groupe rassemble les Sephiroth qui, à l'équilibre entre les deux, ne font pas partie d'un tel couple. Ces trois groupes sont appelés les piliers ou colonnes, en référence aux piliers du temple de Salomon.

Nota Bene : De nombreux temples maçonniques s'inspirent du modèle du Temple de Salomon, avec toutefois une inversion. En effet, la porte du Temple de Salomon ouvrait vers l'Est alors que celle des temples maçonniques se situe symboliquement à l'Ouest, comme c'est le cas pour la plupart des églises.



Les 10 Sephiroth

*** KETHER, BINAH et C'HOCMAH forment le triangle du PERE.

KETHER, signifie en hébreu "La Couronne d'Eternité" (ou Diadème). C'est la source de TOUT, le "seuil d'Eternité".
Cause et point de départ de toutes choses, centre principe dont tout émane et qui renferme tout en puissance, en germe ou en semence. C'est, comme le Bateleur (1), la source de toute activité, et spécialement de toute pensée, le Père, le Dieu vivant.

BINAH et C'HOCMAH naissent de KETHER. Equivalentes aux 2 cerveaux, elles se manifestent par les 2 "yeux", porttes ouvertes sur le réel, le concret, et servent extérieurement au corps, l'INTELLIGENCE et la SAGESSE.

BINAH évoque le discernement, la distinction des idées, l’Intelligence, la Compréhension, et se rapporte, ainsi que l'Impératrice (3), à la conception et à la génération des idées, à la Vierge-Mère qui enfante les images originelles de toutes choses.
Ce premier ternaire est d'ordre intellectuel et correspond à la pensée pure ou à l'esprit. Le ternaire suivant, d'ordre moral, est relatif au sentiment et à l'exercice de la volonté, autrement dit à l'âme.

C'HOCMAH qui porte le rouleau de la loi, c’est la Sagesse, et correspond à la pensée créatrice, émanation immédiate du Père, son "premier né", Fils, Parole, Verbe, Logos ou Suprême Raison, que symbolise aussi la mystérieuse Papesse (2) du Tarot.



*** LE FILS se compose de :

C'HESED est la Miséricorde Divine (Merci, Grâce), mais aussi l’impulsion créatrice, le dévouement, Bénignité, ou GEDULAH, Grandeur, Magnificience.
Bonté créatrice appelant les êtres à l'existence. Pouvoir qui donne et qui répand la vie. - L'Empereur (4).

GEBURAH nous ramène à la règle du discernement, à la Rigueur, Sévérité, PEC'HAD, Punition, Crainte, ou DIN, Jugement, Justice divine.
Volonté qui retient ou gouverne la vie donnée. Devoir, loi morale : Le Pape (5).

TIPHERETH, Beauté. Intelligence médiatrice.
Coeur, sensibilité, affections qui déterminent le vouloir de l'Amoureux (6).

NETSAH, Triomphe, Victoire, Fermeté. Intelligence occulte.
Principe coordinateur qui gouverne le monde, dirige le mouvement et préside au progrès : Grand Architecte de l'Univers. - Le Chariot (7)

HOD, Splendeur, Gloire. Intelligence absolue et parfaite (arts et sciences).
L'ordre que la Nature apporte dans son travail : la loi immuable des choses. - La Justice (8).

JESOD, Base, Fondement, Intuition. Le plan divin. Energies latentes, coordonnées de ce qui doit devenir. Le corps astral. - L'Ermite.



*** L'ESPRIT-SAINT (PARACLET) procède du PERE et du FILS :

MALKUTH, "le Royaume", Règne, Royauté, qui synthétise "penser, vouloir et agir" - "esprit, âme et corps", pour réaliser l'être complet en puissance de devenir.

Cet être est appelé Homme céleste ou Adam Kadmon. Il ne possède aucune existence matérielle, mais il réunit les principes créateurs divins qui entrent en jeu pour donner naissance à l'homme. Celui-ci ne prends corps sur le plan physique qu'en subissant la différentiation individuelle, dont le tourbillon évolutif est figuré par la Roue de la Fortune (10).
La dixième Séphira est aussi dite la Reine, la sixième devenant alors le Roi. Quant à l'Adam supérieur, il est le Médiateur par excellence reliant l'Infini au Fini. On le représente touchant par la Couronne l'Inconcevable Absolu (ENSOPH ou Sans Fin), alors que ses pieds effleurent le monde matériel.

Image de MALKUTH : "Jeune fille couronnée assise sur un trône". = Vierge noire (déesses de la Terre comme Isis, Déméter, Cybèle ...) = veuve (de l'EPOUX/Dieu sacrifié de TIPHERETH/le FILS) = Esprit-Saint.

Les Vierges Noires





Ruah Elohim = Energie divine émanée de la MALKUTH céleste = kundalini = Esprit-Saint

Le véritable éveil de Ruach et de la spiritualité a lieu lorsue le dit Ruach s'élève le long de la colonne vertébrale par le pilier central ou "pilier d'équilibre" jusqu'à KETHER (et non par les piliers latéraux).

KETHER et MALKUTH sont des lieux de passsage, des portes qu'on franchit. La première porte est franchie grâce à MALKUTH qui signifie "le Royaume", donc notion de royal, de commandement… c’est ce mot de passe qui donne accès aux autres portes, sans lui, rien n’est possible.

C'est par MALKUTH que l'on sort du "Monde" matériel pour remonter vers le Divin ("Seuil de la Mort").



INRI et les 4 éléments

Iam = eau, Nour = lumière, feu, Ruach = esprit, air et Iabeshah, la Terre ... soit INRI

Sont FORTS, ceux qui maîtrisent l'Energie du Feu, de l'Eau, de l'Air et de la Terre, décrypte la Langue des Oiseaux.

La Crucifixion



La première étape de la conservation de la force vitale s'effectue par le maîtrise de soi et la deuxième, par la transmutation. La conservation s'accomplit par l'action de la volonté, principe masculin, et la transmutation par l'élévation de l'amour, principe féminin.

Ce processus est dépeint par l'ancien symbole représentant une jeune fille (la Vierge) fermant la gueule d'un lion (le Lion). Cette image symbolise l'âme qui exerce son plein contrôle sur la force ignée.

La Force



TETRACTYS HERMETIQUE

L'ILLUMINATION (béatitude) naît des puissances de la dyade suprême (grâces divines) :

INTELLIGENCE (Soufre des Sages) et SAGESSE (Mercure des Sages)

Ces dernières fusionnent les 3 vertus théologiales :

FOI [vérité, franchise] (Soufre philosophique) - ESPERANCE (Mercure philosophique) et CHARITE (Sel philosophique)

La FOI naît de la pratique de la JUSTICE et de la TEMPERANCE.
JUSTICE et Bonne FOI engendrent ESPERANCE.
Bonne FOI et TEMPERANCE/ESPERANCE font naître CHARITE.

Les 3 vertus théologiales synthétisent les 4 vertus cardinales :

FORCE (Feu), JUSTICE (Air), TEMPERANCE (Eau) et PRUDENCE (Terre)


Le Pilier du Transept Nord-Ouest de la cathédrale d'Amiens







Le "pilier de la rigueur" est appelé Boaz. Il comporte les Sephiroth réceptacles de la semence, les Sephiroth teintées de l'aspect féminin, négatif de la création, en ce sens qu'elles tendent à restreindre cette création : Binah, Geburah et Hod. Il est associé au yin asiatique, à tout ce qui contient, résorbe et confine la vie afin de mieux la contrôler. Marqué de la lettre hébraïque Beth (la première du mot Boaz), il est souvent représenté comme une colonne de couleur noire. On l'appelle aussi parfois pilier de la sévérité, ou même pilier de la Forme, par opposition à la Force, en tant que Forme du moule dans lequel vient s'inscire la Force de Yachin.

Le "pilier de la miséricorde" est appelé Yachin. Il comporte les Sephiroth porteuses de semence, de l'aspect masculin, positif de la création, à savoir Hokmah, Chesed et Netzah. Il est associé au yang asiatique, à tout ce qui insuffle la vie et pousse à son développement. Marqué de la lettre hébraïque Yod (la première du mot Yachin), il est souvent représenté comme une colonne de couleur blanche. On l'appelle aussi parfois pilier de la Force, par opposition à la Forme, en tant que Force créative.

Le "pilier de l'équilibre", le pilier central, est celui auquel le kabbaliste doit tendre in fine. Ce pilier comporte les Sephiroth qui se trouvent marquées d'une union équilibrée entre les deux principes, à savoir Malkuth, notre monde, Yesod, la porte vers les sphères plus hautes, Tiphereth, l'enfant divin de Chesed et Geburah, et enfin Kether, la Sephira de L'ILLUMINATION, parfait équilibre entre ces deux principes qu'elle a elle-même engendrés.



L'Arbre de Vie présente donc une structure géométrique où ces regroupements peuvent être visibles. Quatre cercles, représentant les quatre Olanim, s'intersectent les uns avec les autres, tout en restant centrés sur un axe vertical, entouré de deux autres axes, ces trois segments représentant les trois piliers.

Sephirot



Le plan des Sephitot sert de modèle à la configuration du Temple de Salomon avec Malchut représentant l'entrée et les deux autels dans le vstibule pour les holocaustes. Tipheret prend la position du maître-autel dans le sanctuaire où l'on trouve, à gauche, la table avec les 12 pains de proposition (les 12 tribus d'Israël en tant que reflet terrestre du zodiaque), et, à droite, le chandelier à 7 branches. Au fond, caché par un rideau, se trouve le Saint des Saints avec l'Arche d'Alliance et les deux tables de la Loi, et, au-dessus, la Schekina, la gloire de Dieu dans le monde.

Le Temple de Salomon



Kircher met en corrélation les 7 Sephitot inférieurs avec les planètes, en commençant par Saturne (Pechad) jusqu'à la lune (Malchut).