Les papes dans le secret de RLC

Retour



Béranger Saunière fit représenter les armoiries du Pape Léon XIII (20 février 1878 - 20 juillet 1903) au-dessus du porche de l'église de RLC. Ce pape appartenait à la famille des Pecci dont les armes représentent une comète dans un ciel d'azur. "Pecci D'azur, à un pin de sinople, terrassé du même, acc. au canton senestre du chef d'une comète d'or, la queue en bas, à la fasce d'argent, brochant sur le pin, le fût accosté en bas de deux fleurs-de-lis d'or"

Mais le plus étrange c'est que figure juste en-dessous la devise "Lumen in coelo" (Lumière dans le ciel) qui lui est attribuée dans les prophéties de St Malachie. En 1595 un volumineux ouvrage, intitulé "Lignum vitae, Ornamentum et decus Ecclesiae", dont un des passages, dénominé "Prophetia S. Malachiae, Archiepiscopi, de Summis Pontificibus", est la prophétie des papes.

"Lumen in Coelo" et "In Hoc Signo Vinces" évoquent des signes lumineux dans le ciel !
Pourquoi ce lieu est-il donc si terrible ("Terribilis est locus iste") ? Et si Téniers détenait la clé ...

St Antoine et St Paul



Armoiries du pape Léon XIII au-dessus du porche de l'église de RLC



Léon XIII, né Vincenzo Gioacchino Raffaele Luigi Pecci fût surnommé "le pape du Rosaire" : il a écrit 11 Encycliques sur le Rosaire. En avril 1884 il fut l'auteur de l'encyclique Humanum Genus, une violente attaque contre la franc-maçonnerie. Au grand dam des royalistes, il est l'auteur du ralliement à la IIIe République.

Armoiries du pape Léon XIII





Ce qui m'interpelle le plus sur le blason c'est ce que j'appellerai l'équateur. Pourquoi avoir coupé le pin par cet équateur ? Hémisphères terrestres ?
Une comète (ou plusieurs) semble tomber et le pin semble avoir les pieds dans l'eau. (également COELO -> OE dans l'eau)
En termes alchimiques, il est écrit que la vie se réfugie en un seul espace et nous apprenons qu’il existe une contrée où la mort n’atteindra point l’homme, à l’époque terrible du double cataclysme : l’hémisphère boréal subira l’embrasement, tandis que l’autre sera soumis à l’inondation.



Au début du vingtième siècle le Vatican dépêcha un enquêteur à Rennes-le-Château. Cet enquêteur s'appelait Angelo Giuseppe Roncalli, un homme simple, d'une famille de fermier italien, qui avait déjà acquis de grandes compétences sur ses connaissances sur les Templiers, dès l'âge de 18 ans.

D'après le récit rapporté par Pier Campi, Jean XXIII - alors qu'il s'appelait encore Angelo Roncalli et occupait les fonctions de délégué apostolique en Turquie - aurait été initié en 1935 par une société secrète proche de la Rose-Croix. Au cours de la cérémonie, Angelo Roncalli aurait émis une série de prophéties rapportées par le visiteur de Campi.

Angelo Giuseppe Roncalli (Sotto il Monte, près de Bergame, Italie, 25 novembre 1881–Rome, 3 juin 1963), sera élu pape le 28 octobre 1958 sous le nom de Jean XXIII. Sur quoi a-t-il enquêté ?

Jean XXIII en raison du texte de l'évangile Jean 20,3 ?

Relisons l'Évangile selon St-Jean, chapitre 20, verset 3 : Pierre et l'autre disciple partirent et se rendirent au tombeau... Ils virent qu'il était vide... Alors ils crurent que Jésus était ressuscité d'entre les morts... Curieusement, un homme vêtu de blanc, comme s'il était un Essénien, est là et il leur dit: "Pourquoi cherchez-vous chez les morts, celui qui est parmi les vivants?"

L'énigmatique station XIV de Rennes-le-Château présente une "mise au tombeau" de nuit comme en atteste la présence de la lune. Les Evangiles indiquent que la mise au Sépulcre du Christ s'est déroulée de jour.

Station 14 - Etrange mise au tombeau de nuit (lune)



Un texte apocryphe rédigé en 720 dans le Sud de la France et dont une copie est conservée à la Bibliothèque Nationale de France affirme que l'empereur Tibère fit bâtir un ensemble souterrain au nom du Christ en Septimanie (Languedoc Roussillon...). Le manuscrit latin de la Bibliothèque Nationale de France donne un emplacement précis à l'ensemble érigé par Tibère au nom du Christ, en le situant au confluent de deux cours d'eau. Or, le lieu désigné a bien été occupé à l'époque romaine, du temps de Tibère.

Observez le détail du reliquaire de la grotte de la Sainte-Beaume qui nous dévoile le groupe qui a embarqué, dont les Saintes Maries (Marie-Madeleine ...), mais également un corps embaumé béni par un ange.

Groupe des Saintes-Maries et corps embauméReliques présumées de Marie-Madeleine dans la grotte de la Ste Beaume

Marie-Madeleine à la Sainte Beaume





Tableau "Le Pape à la pomme bleue" dans l'église de RLB, inspiré de l'arcane "Le Pape" du tarot divinatoire d'Oswald Wirth (voir ci-dessous), passionné de Kabbale et grand érudit. Ce tarot allie classicisme et symbole hébraïque.

Le décor ressemble à la vue prise du cimetière de RLB avec le même alignement : tombe fléchée, église avec fenêtre grillagée, boule de pierre au sommet de l'église de RLB, Cap de l'Homme.


Tableau



Le Pape de son index droit montre un signe (lettre PI ou Hé) en forme de pierre (dolmen ?) qui ressemble au Cap de l'Homme.
De son index gauche il indique la pomme bleue ("A MIDI POMMES BLEUES") de la croix papale (croix à 3 traversières inégales) et il semble faire une analogie entre les deux.

On peut en déduire que la croix à l'extrêmité du 4 figurerait le Cap de l'Homme :


Tableau

Centre du Monde - Axe du Monde
du "signe de croix" au "4 de chiffre"



Hé, 5ème lettre de l'alphabet hébraïque, est la lettre du souffle de vie. La lettre est constituée par un Daleth et un Youd, la ligne verticale et la ligne horizontale du Daleth symbolisent le monde physique, le Youd représente le Monde à Venir. Ceci indique que le présent du Hé contient la marque du Monde à Venir. Les trois barres qui forment le Hé, sont les symboles des trois principaux vêtements de l'âme : la ligne horizontale correspond à la pensée en état d'équilibre ; la ligne verticale attachée à la ligne horizontale, à la parole ; la ligne verticale non attachée, à l'action.

Ce tableau est inspiré de l'arcane "Le Pape" du tarot divinatoire d'Oswald Wirth :

L'arcane





Étienne IX (Frédéric), pape de la lignée du Graal ?

Né en Lorraine, pape du 3 août 1057 au 29 mars 1058, il provient de la famille des ducs de Lorraine et est également le frère de Godefroi II le Barbu, le duc de Toscane. Avant d'être pape, il fut un bénédictin et un ancien abbé du Mont-Cassin. Il fut désigné pape sans l'aval de l'empereur. Après 8 mois de pontificat, il mourut à Florence de la malaria comme son prédécesseur Victor II. La maison d'Ardenne donnera outre un pape (Étienne IX), deux bienheureuses (Ida de Boulogne et l'impératrice Cunégonde), un roi de Germanie (Hermann de Salm), deux ducs de Bavière, et un roi de Jérusalem, Godefroi de Bouillon. Ce clan va dominer la Lotharingie pendant un siècle et demi : il s'étend de Laon et Reims à Trèves et Cologne, de Metz et Verdun à Liège et Anvers.



Lors de sa visite à Paris, Béranger Saunière passe le plus clair de sont temps au Louvre où il achète une reproduction des Bergers d'Arcadie de Nicolas Poussin, le Saint-Antoine ermite de David Téniers et, curieusement, un portrait du pape Célestin V.

Le Sacre du pape Célestin V