ALCOR et la GRANDE OURSE

Retour

La GRANDE OURSE (Ursa Major) ou Grand Chariot est visible dans l'hémisphère Nord, près du pôle nord céleste, tout au long de l'année, quelle que soit la saison. Cependant elle est à l'apogée de sa splendeur au Printemps. Cette constellation est composée de 7 étoiles principales qui dessinent une sorte de chaudron ou de casserole avec un manche. Les paysans l'appellent cependant le Chariot de David.

La Grande Ourse fait partie des constellations dites "circumpolaires". La Grande Ourse déploie sa vaste et majestueuse silhouette dans le ciel boréal, tournant inlassablement autour de l'étoile polaire. Les Grecs appelaient la Grande Ourse HELIKE (hélice, spirale) à cause de son mouvement rotatoire autour du pôle.

Constellation de la Grande Ourse



Les Romains, eux, voyaient dans cet astérisme (rassemblement d'étoiles), Sept Boeufs (septem triones) de battage tournant autour du pôle comme les boeufs tournaient sur l'aire pour battre le blé, d'où le mot septentrion pour désigner le nord. En grec antique, ourse se disait "arktos", qui nous a laissé le pôle arctique (ou artique moins usité), en direction de la constellation de l'ourse.



ALCOR

Au milieu du "manche de la casserole", se situe une étoile double facile à repérer, Dzéta Ursae Majoris, constituée des étoiles doubles Mizar et Alcor.
Le nom de cette étoile ALCOR est d'origine arabe, comme beaucoup d'étoiles visibles à l'oeil nu.



ALCOR dans les romans de Maurice Leblanc

"C'est parce qu'ALCOR est à peine visible qu'elle servait de test de l'acuité visuelle , et qu'elle a été appelée en arabe "Alcor" qui signifie "épreuve". ("La Comtesse de Cagliostro" Maurice Leblanc) "

L'implantation des abbayes dans le Val de Seine représente le Grand Chariot.

"Ad Lapidem Curribat Olim Regina"
Vers la Pierre où courrait cette Reine

La légende prétend qu'Agnès Sorel donnait RDV à Jacques Coeur près d'un menhir dans un souterrain reliant l'abbaye de Jumièges (Mizar) au Manoir du Mesnil-sous-Jumièges (Alcor/"Ad Lapidem Curribat Olim Regina").

Implantation des abbayes dans le Val de Seine



AMIENS
LAON
CHARTRES
ORLEANS
ROUEN

étaient les seules villes qui au Moyen-Age possédaient une école tenue par les moines de la cathédrale.
Curieusement leurs initiales forment ALCOR.
Cela explique peut-être de quelle pierre ("Ad Lapidem") il s'agit. Celle de la cathédrale.
"Curribat Olim Regina", courait cette reine du ciel, la constellation de la Vierge.
La configuration exacte de la constellation de la Vierge : AMIENS, BAYEUX, CHARTRES, EVREUX, LE MANS, PARIS, REIMS et ROUEN.



La Grande Ourse est repérée dans le Pech Cardou

Le Menhir de Peyrolles (la Pierre Dressée des Pontils) indiquerait un creux sur la ligne de crête au sommet du Rocher des Toustounes (au fond sur la photo).
Un ensemble de deux étranges pierres ou stèles érigées qui surplombent ce rocher servirait de ligne de visée.

Le menhir de Peyrolles près de Serres



Le menhir de Peyrolles près de Serres



La Pierre Dressée des Pontils ( coordonnées GPS : 42° 57' 03" N - 2° 20' 26" E ) serait alignée sur l'étoile Dubhe de La Grande Ourse.

En se positionnant au Col d’Al Pastre, l'axe Mérak (Col d’Al Pastre) - Dubhe (la Pierre Dressée des Pontils) permettait de repérer l'étoile Polaire donc le Nord.

Deux des étoiles de magnitude 2, Alpha et Beta Ursae Majoris, qui forment le bord extérieur de la Grande Ourse, pointent directement vers l'étoile polaire.
Comptez 5 fois la distance entre les deux étoiles pour la repérer, l'étoile Polaire se trouvant côté Dubhe (la Pierre Dressée des Pontils).

Constellation de la Grande Ourse et l'étoile polaire