Tableau précédent Retour liste des tableaux Tableau suivant

Les Pasteurs d'Arcadie/Les Bergers d'Arcadie
Nicolas POUSSIN - 1640

Les Pasteurs d'Arcadie/Les Bergers d'Arcadie (Nicolas POUSSIN);
au fond La Pique de La Valdieu ; au fond à droite Cardou, Blanquefort, RLC;
possible évocation des constellations : Serpentaire, Hercule, Bouvier, Vierge ;
mots-clés : TOMBE, PIERRE



Saunière visite Saint-Sulpice, regarde étonné l'insolite crucifixion de Signol.

En trois semaines, il passe le plus clair de sont temps au Louvre où il achète une reproduction des Bergers d'Arcadie de Nicolas Poussin, le Saint-Antoine ermite de David Téniers et, curieusement, le Sacre du pape Célestin V.

Les Bergers d'Arcadie _ 1640

St Antoine et St Paul

Le Sacre du pape Célestin V





Arrêtés devant un sarcophage, des bergers déchiffrent comme sur la 1ère version une inscription latine ET IN ARCADIA EGO ("Même en Arcadie, moi, la Mort, j'existe"); l'un d'eux, agenouillé, la suit des doigts; celui de droite, dans une attitude dont, au XIX° siècle, se souviendra peut être Ingres en peignant "Oedipe et le sphinx", semble la commenter avec une femme qui appuie familièrement la main sur son dos.

Le tableau "Les Bergers d'Arcadie" montrerait les 3 enfants de Jésus et de Marie-Madeleine devant le tombeau de Jésus dans le Razès. Le 3ème homme, sans couronne, serait l'époux de Sarah, la fille.

La tombe représentée sur le tableau "Les Bergers d'Arcadie" (POUSSIN) ressemble au "tombeau des Pontils" près d'Arques (Aude).
Coordonnées GPS : 42° 56' 59" N - 2° 20' 27" E - soit à 600 mètres à l'Est du méridien de Paris
Sur le paysage au fond de cette photo en N&B on reconnait :
- à gauche le roc blanc des Toustounes,
- à droite le Roc di Quiloutié (Roche de la bourse).

Le tombeau des Pontils près d'Arques



"Nicolas Poussin dans son traitement du motif de la deuxième version, en rupture avec la première, a soustrait le crâne du champ, et la Mort n'est plus émettrice d'aucun message; par l'allégorie féminine du premier plan de la toile dans la 2nde version, représentant l'irruption de la destinée, figure de la Mort, survenant d'un hors-champ du cadre." Destinée qui laisse entrevoir un espoir de survie ...

Le doigt de ce berger semble désigner la ligne verticale sur le tombeau et souligner l'importance du méridien origine lors de ce changement de cycle.



Les deux bergers, celui agenouillé et celui qui le pied sur une "pierre cubique", semblent montrer à l'aide de deux doigts non pas un point mais une distance par rapport à la Méridienne de Paris figurée par le trait fin vertical et sur laquelle se trouve le tombeau des Pontils.

Le véritable méridien zéro "dit de Paris" a été crée en 1671 à l’instigation du roi Louis XIV ; il est encore appelé "méridien royal" et passe officiellement par l’observatoire de Paris. La différence de longitude entre le Méridien de l'Observatoire et l'ancien méridien de l'île de Fer est de 19°53'10''.

Borne de la Mériennne verte



AXIS MUNDI - La méridienne de Paris (A. Douzet)



Le deuxième méridien "dit de Saint Sulpice" est beaucoup plus tardif (1744) ; il est encore appelé "méridien sacerdotal" et passe par le gnomon de Saint Sulpice.

17 janvier à Saint Sulpice


L'existence de deux méridiens distants, l'un royal l'autre sacerdotal, est à rapprocher de la notion de Messie. Au sein du peuple juif l’espoir de l’attente d’un Messie (qui serait à la fois prêtre et roi d’Israël et qui chasserait l’occupant romain) va, avec le développement du christianisme naissant, passer à celle de l’espérance en un salut personnel, lié à l’évolution spirituelle de chacun, "le royaume de Dieu est à l’intérieur de vous".

IN HOC SIGNO VINCES
Par ce signe (KHI RO) tu le vaincras





La parabole du Sphinx et le changement d'ère

Le « point vernal » se situe au croisement de l’écliptique et de de l’équateur céleste, en fin des Poissons et début du Verseau.
On remarquera alors que la constellation du Triangle marque la fin du cycle, tandis que le Carré de Pégase marque le commencement du nouveau cycle. Ceci n’est pas sans rappeler l’énigme du Sphinx qui commence le matin à quatre pattes (Carré de Pégase), et finit le soir sur trois jambes (constellation du Triangle).

Oedipe devinant l'énigme du Sphinx





JANUS, Dieu des portes

Entre les bandelettes de la bergère… une tête de vieillard barbu apparaît clairement, en plein dans la partie ombragée des bandelettes.
A l’instar de l’ombre du berger vivant formée par la mort, la bergère avait un double masculin figuré par un vieillard.
La bergère ainsi représentée sous forme de Janus est donc symbole de la dualité : la vie et la mort, la jeunesse et la vieillesse, la féminité et la masculinité.

De quoi Janus est-il le Dieu ? Il est le Dieu des portes, des passages, de la vie à la mort, de la mort à la vie, d’un univers à l’autre. Par conséquent, je crois que Poussin a voulu indiquer dans ce tableau qu’il avait découvert un lieu de passage vers l’immortalité.

Mircéa Eliade nommait l’espace sacré, lequel "constitue à proprement parler une - ouverture - vers le haut et assure la communication avec le monde des dieux."

Poussin pense avoir découvert géographiquement un espace sacré en rapport avec la mort et l’immortalité, un lieu de passage fondamental.

Et in arcadia ego ou l'étrange secret de Nicolas Poussin (I, II, III)



Le secret de Poussin

Que cache l'étrange devise de Poussin : "Tenet confidentiam" ?

"Rome, le 17 avril 1656,
J'ai rendu à Monsieur Poussin la lettre que vous luy faites l'honneur de lui escrire ; il en a témoigné toute la joie imaginable. Vous ne sauriez croire, Monsieur, ni les peines qu'il prend pour vostre service, ni l'affection avec laquelle il les prend, ni le mérite et la probité qu'il apporte en toutes choses.
Luy et moi, nous avons projeté certaines choses dont je pourrai vous entretenir à fond dans peu, qui vous donneront par Monsieur Poussin des avantages (si vous ne les voulez pas mépriser) que les Roys auraient grand peine à tirer de lui, et qu'après lui peut-être personne au monde ne recouvrera jamais dans les siècles advenir ; et, ce qui plus est, cela serait sans beaucoup de dépenses et pourrait même tourner à profit, et ce sont choses si fort à rechercher que quoi que ce soit sur la terre maintenant ne peut avoir une meilleure fortune ni peut être égasle. »

Le Temps soustrait la Vérité aux atteintes de l'Envie et de la Discorde





PACHEVAN - SERRES - CARDOU

Par ailleurs les 2 bâtons des 2 bergers de gauche semblent dessiner un N inversé en incluant le pli vertical du vêtement blanc.
D'autre part l'ombre portée sur le tombeau forme un O. Souvent sur des tableaux ou des sculptures les personnages forment des lettres qui, associées, constituent un mot : LUX par exemple (cf sculpture de l'église St Roch à Paris).
Ici nous retrouvons en premier lieu les lettres NO mais de quel mot ? Le 3ème bâton, la jambe du berger et la pierre cubique forment un A.
Peut-on trouver un H pour confirmer le mot NOAH ? Observez le branchage à la droite de la tête de la femme.
Un "raccourci" consiste à voir les lettres A et H sur le vêtement bleu du berger agenouillé.
Seraient-ce les trois fils de Noé - Sem, Cham et Japhet - représentés devant le tombeau du patriarche Noé (Noah) ?
La Genèse ne donne pas le nom de la femme de Noé. Le Livre des Jubilés l'appelle Emzara.
NOAH, Noé signifie Paix (PAX) en hébreu. La clef PAX ?



Serres = "Serron" la seconde cité de la civilisation post-diluvienne créée par les survivants de l'Arche de Noé

"L’eau qui a été refoulée de l’hémisphère Nord a envahi les terres émergées et les recouvre entièrement, à l’exception d’une petite zone qui constitue l’arche de Noé de la bible. C’est là que se réfugieront ceux qui donneront, après deux siècles d’exil et au fil des générations, l’essor à l’humanité du nouveau monde. C’est à chacun de rechercher cet endroit privilégié (...)"

La femme figurant sur le tableau de Poussin ET IN ARCADIA EGO pourrait être une CARIATIDE.



La temporalité et l'éternité

"Le travail de Poussin est de s'abstraire de l'anecdote, souligne Claude Lévi-Strauss. Le second tableau est un tableau « de pensée » selon Panofsky, méditatif, qui contraste avec la brutalité sensuelle des découvreurs de la tombe du premier." "Dans la première version quelque chose est en train de se produire : l'irruption de la mort dans le champ de la vie, la découverte de leur synchronie possible. Dans la seconde, nous sommes comme décalés, projetés dans une autre temporalité : l'oméga des bras comme accomplissement ici et maintenant de l'éternité."

Poussin a voulu indiquer dans ce tableau qu’il avait connaissance d'un lieu de passage vers d'autres Temps, d'une Porte de l’Immortalité (PI).

Sur le tableau des Bergers d'Arcadie de Castiglione, le doigt du berger en rouge est pointé vers l'inscription : Temporalis (temporaire; qui désigne le temps) Aeternitas (éternité).

Les Bergers d'Arcadie





L'ombre de la Mort

Par rapport à la première version, on constate l'absence du crâne ("Memento mori") sur le tombeau.

Ce qui frappe en premier lieu, c'est la totale impossibilité de l’ombre du berger : ce qui devrait être le bras droit est très visiblement une faux, symbole de la mort.

L’ombre de la croix dans la première version des Bergers d’Arcadie est "remplacée" par l’ombre de la faux (symbolisant la Mort) sur la seconde.

Seuls deux des quatre personnages portent des lauriers ; or, chacun sait que le laurier est "lié, comme toutes les plantes qui demeurent vertes en hiver, au symbolisme de l’immortalité."
Les 2 personnages ceints de laurier (sans ombre) semblent eux soustraits à l’ombre de la mort.

Dans la première version la femme regarde la tombe. Dans cette dernière version cette femme semble aveugle.
Dans la seconde version, trois bergers portant chacun une couleur de l'oeuvre et la Dame d'Alchimie.

Quant au berger de gauche il semble la méditer pour lui-même. L'absence de sandale, chez les grecs, est un signe de divinité et de prophétie. Les pieds nus symbolisent la pauvreté de l'esprit chez l'impétrant qui n'a pas encore reçu l'illumination. Ce berger figure donc le Passé (Présent, Avenir). Egalement un objet (une coupe ?) semble dissimulé dans les plis de son vêtement. A-t-il commencé sa quête du Graal ? La recherche du GRAnd ALignement ...

Le Présent, schématisé par le berger qui a le genou à terre, est menacé. Ses jambes dessinent un Omega. Il n'est plus que l'ombre de lui-même; en effet s'achève un cycle cosmique, lequel se trouve représenté par l'intégralité du tombeau (la fin d'un cycle cosmique, d'une ère). Le grand boule-versement.

Et le jour d'après ...le futur est à l'image du berger qui s'interroge et qui a le pied posé sur une pierre cubique (*) (qui figure le nouveau cycle), assimilée à la Nouvelle Jérusalem.
Cette femme qui se veut rassurante représente-t-elle la Destinée qui réconforte le berger à l'aube du cycle qui débute après ce boule-versement fatidique.

(*) La Pierre Cubique est le symbole de l’Homme dans son évolution. L’Homme du Commencement, l’Homme avant l’involution est la pierre brute. L’Homme à la fin de son évolution est devenu la pierre polie.

Le thème de l'Arcadie virgilienne
Analyse du tableau de Nicolas Poussin

Analyse du tableau de Nicolas Poussin



Une analyse scientifique (radiographie, infrarouge) du tableau a révélé que :
- les tracés au stylet démontrent que les bâtons de bergers et la pierre devant le mausolée structurent l’espace.
- les troncs d’arbres, une partie du feuillage et les bâtons des deux bergers penchés ont été prévus dès l’origine.
- le bâton du berger de droite a été peint avant le tombeau.
- le bâton de l'autre berger se prolonge de façon quasi invisible en direction du regard du berger debout.
- le berger debout regarde très précisément l'axe du bâton.
- le personnage féminin regarde le doigt du berger de droite en posant la main sur son épaule.
- la tête du berger à droite était plus menue ; sa chevelure a été peinte dans une second temps, sur le ciel.
- le coin droit du tombeau a été ajouté après la mise en place des arbres.
- le tableau à subi un premier agrandissement de 4,5 cm, qui est vertical, à droite.
- deux bandes, l’une de 6 cm environ dans la zone supérieure, l’autre plus étroite dans la zone inférieure, ont été rajoutées.

Une radiographie des Bergers a révélé que toute la partie à droite de la femme avait été refaite, particulièrement pour les montagnes situées à droite des arbres et le nuages gris et menaçants formant contaste avec le ciel immaculé de la gauche.

Le nombre d'Or est utilisé par certains grands peintres comme Poussin dans son tableau "Les bergers d'Arcadie".

Le pentagramme peut également être tracé sur le tableau des Bergers d'Arcadie.

Les Bergers d'Arcadie-pentagramme



Les 4 personnages évoquent les 4 constellations : Serpentaire, Hercule, Bouvier, Vierge.

Les Bergers d'Arcadie-constellations