Présence templière en Tarn-et-Garonne

Retour

Montricoux



°BIOULE (82/Tarn-et-Garonne, canton de Nègrepelisse) 82800
Bioule se trouve sur la rive droite de l'Aveyron, non loin de Nègrepelisse. Le château des Templiers à Bioule (nommé Bioullé sur la carte de Cassini) se trouve à proximité de Nègrepelisse, entre Montauban et °Montricoux dont il était une dépendance. Le château de Bioule fut construit en 1064 avec une tour unique. Au XII-XIIIèmes siècles, on supprime cette tour carrée et on en construit des nouvelles plus nombreuses et rondes. Le château fut de nouveau restauré au XIVème siècle par Henri IV de Cardaillac avec plus de raffinement dans le décor intérieur. Les chapelles et les galeries sont alors ornées de peintures murales, toujours visibles aujourd’hui. Le château actuel a la forme d’un trapèze. La porte d’entrée est défendue par une échauguette en encorbellement et surmontée d’un élégant clocheton en fer forgé.

°BRUNIQUEL (82/Tarn-et-Garonne) 82800
Le site est habité depuis plusieurs milliers d'années; au pied de la falaise, ont été mis à jour quatre abris sous roche, lieux d'habitats préhistoriques exceptionnels datant de 10.000 ans environ avant Jésus-Christ. Profitant de sa situation géographique, la ville connut au Moyen âge un essor remarquable. Elle constituait un lieu de passage pour les marchands et une halte pour les pèlerins sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle, accueillis à l'hôpital Sainte Catherine, ouvert en 1303. Site classé "un des plus beaux villages de France", Bruniquel compte deux châteaux (le château vieux et le château jeune) qui dominent la cité médiévale. Au carrefour du Quercy, du Rouergue et du pays Albigeois, le village surveille du haut de ses châteaux, le confluent de l'Aveyron et de la Vère. La possession templière de Bruniquel était située au sud-est de la Commanderie de °Montricoux par la D115.

°CASTRAS (comm. MONTRICOUX, 82/Tarn-et-Garonne) 82800
A Saint-Benoît-de-Castres, la grange du Temple de Castras ("aut potius grangiae de Castras et de Mairessi") dépendait de la Templerie de °Montricoux.

°GOLFECH (82/Tarn-et-Garonne, cant. de Valence) 82400
Golfech est situé dans le district des 2 Rives composé de 22 communes. L'origine du nom Golfech n'est pas connue officiellement. Néanmoins, la recherche d'informations a déterminé 3 origines possibles : Selon le Dictionnaire des Paroisses, Golfech aurait une origine germanique. Selon Mademoiselle Denonde, Golfech aurait une origine burgonde. Selon Monsieur Greze, Golfech aurait une origine romaine. Quelle que soit l'origine de son nom, Golfech a été, durant plus de 4 siècles, une Commanderie de l'Ordre des Templiers. Le précepteur de la Maison du Temple de Golfech était Petrus Baquer en 1211. Cette commanderie, qui octroya une charte de coutumes à ses habitants en 1465, ne cessa de s'accroître et de prendre de l'importance. Mais au XVIème siècle, durant les Guerres de Religions, le château, l'église et la commanderie furent mis à sac et incendiés. Aujourd'hui, rien ne subsiste de cette époque.

°LA CABANE-DE-MENSON (82/Tarn-et-Garonne, arr. Montauban, cant. Caylus) 82160
Située près de la possession templière de °La Capelle-Livron, la Maison du Temple de La Cabane-de-Menson dans le Rouergue avait pour précepteur Gaillardus de Pradinis en 1240-1243.

°LA CAPELLE-LIVRON (82/Tarn-et-Garonne, arr. Montauban, cant. Caylus) 82160
Carte Michelin n°79, pli 19.
Vers les plaines moissagaises, l'église de La Capelle-Livron, place forte des Chevaliers du Temple perchée sur la falaise du causse quercynois, contemple les glacis de steppes caillouteuses que parcourent sous la ronce et le buis des pistes pastorales aujourd'hui rendues au silence. Ce vieux village du Bas-Quercy aux maisons couvertes de lauzes a conservé les vestiges d'une Commanderie de Templiers qui, après 1307, passa à l'Ordre de Saint-Jean avec les Chevaliers de Malte jusqu'à la Révolution. Elle était sous la dépendance de la Commanderie de °Vaour dans le Tarn. C'est actuellement un manoir fortifié dominant la Bonnette, affluent de l'Aveyron, avec cour centrale conservant le plan original de la Commanderie. Au sud, la chapelle, de style roman, fait face à l'ancien réfectoire devenu salle des gardes. L'austérité de la structure romane : nef haute, voûtée en berceau plein cintre, chœur plus bas et désaxé, couvert, lui, d'un berceau brisé, n'est ici tempérée que par l'insertion entre les deux d'une coupole sur pendentifs [chacun des triangles sphériques concaves ménagés entre les grands arcs supportant une coupole et qui permettent de passer du plan carré au plan circulaire], qui ne reçoit d'ailleurs la charge d'aucun clocher, et repose sur des piles à chapiteaux maigrement sculptés de feuillages. Au côté de la nef, le clocher-donjon, flanqué d'une tourelle d'escalier et ceint de mâchicoulis, rappelle avec force la fonction militaire de la forteresse démantelée. Les grottes de St Géry, de la Salamandre et du Bosc sont situées à proximité, ainsi qu'une autre possession templière °La Cabane-de-Menson.

°LA VILLE-DIEU-DU-TEMPLE (comm. MONTECH, 82/Tarn-et-Garonne, arr. Castelsarrasin) 82290
Entre Montauban et Castelsarrasin par la D958, les Templiers élirent domicile en leur Commanderie de La Ville-Dieu-du-Temple sur la commune de Montech. La Commanderie de La Ville-Dieu ("Villa Dei") fut édifiée en 1154 par les Templiers dans un domaine Gallo-romain au retour de la 1ère Croisade à Jérusalem. Son précepteur se nommait G. Rufus en 1219. Le château, ancienne Commanderie du Temple, fut détruit. A sa place, s’élève une école ; seule subsiste une très belle cave voûtée vestige d’une autre époque. Sur la carte de Cassini, le château de Villedieu est mentionné. La Ville-Dieu-du-Temple est située à peu de distance de la Commanderie de °Labastide-du-Temple.

°LABASTIDE-DU-TEMPLE (comm. CASTELSARRASIN, 82/Tarn-et-Garonne, arr. Montauban) 82100
La Commanderie de Labastide-du-Temple au nord-est de Castelsarrasin (D45) et au nord de la Commanderie de °La Ville-Dieu-du-Temple, était située à proximité de la Via Aquitania. Une villa gallo-romaine sera datée du IVème siècle. Après la période des invasions, la population va continuer à demeurer dans la plaine et se concentrer autour d’une petite église : Notre Dame de la Baude. Le village, dans la situation actuelle sur le bord du plateau, va être édifié sous l’impulsion de la Commanderie des Templiers, en place quelques années avant 1154, à La Ville-Dieu-du-Temple. Cette Commanderie va réorganiser la communauté de Notre Dame en en créant une bastide sur la hauteur. Les habitants, ainsi rassemblés sous l’autorité de la Maison du Temple, vont être liés à cette dernière par une charte concédée par Rosol de Fos le 3 Juin 1260. Une nouvelle chapelle dédiée à St Christophe va être édifiée dans le village. La Bastide-du-Temple était fondée.

°MAIRESSE (comm. MONTRICOUX, 82/Tarn-et-Garonne) 82800
A Saint-Laurent-de-Maynet, la grange du Temple de Mairessé ("aut potius grangiae de Castras et de Mairessi") dépendait de la Templerie de °Montricoux.

°MONTRICOUX (82/Tarn-et-Garonne, canton de Nègrepelisse) 82800
Dénommé "Montricolf" en 1181, c'est à dire le Mont de Rieulf (ric = puissant et reulf = loup), le village devint à cette dernière date une possession des Templiers de Vaour qui y fondèrent une Commanderie. Les Templiers eurent très tôt des possessions dans le Quercy. Le 14 mai 1181, les chanoines de Saint Antonin donnèrent, pour que les Templiers les protègent contre leurs ennemis, l'entier territoire de Montricoux avec ses trois églises, Saint Pierre de Montricoux, Saint Laurent de Meynet (°Mairessé) et St Benoît de Castres (°Castras), se réservant seulement les dîmes des paroisses. Le massif donjon des Templiers, 10,95m sur 7,40m et d'une hauteur de 16 mètres, fut édifié à cette époque. Les tourelles ont partiellement disparu, aujourd’hui nous ne pouvons admirer que la partie inférieure du donjon. La Templerie de Montricoux dépendait alors de celle de °Vaour dans le Tarn. Les maisons de °Castras et °Mairessé étaient membres de Montricoux. Au conclave de Pérouse (vers Agen), un traître avait proféré contre l’Ordre des accusations épouvantables. Esquieu de Floyran avait d’abord écrit le 21 janvier 1305 au roi Jayme II d’Aragon qui l’éconduisit. Philippe le Bel, voyant l’intérêt qu’on pouvait tirer de tels aveux, l’écouta avec complaisance. Le 13 octobre 1307, le sénéchal du Quercy, Jean d’Arreblay envahit au point du jour la Maison des Templiers de Montricoux et conduisit tous les chevaliers dans les prisons de Cahors. En remerciement Philippe le Bel octroya même les dépouilles de la Templerie de Montricoux au dénonciateur Esquieu de Floyran.

°SAINT-GENIES (comm. MONTRICOUX, 82/Tarn-et-Garonne, canton de Nègrepelisse) 82800
Au lieu-dit "Saint-Geniès" à l'est de la Commanderie de Montricoux, existait une église templière, disparue au XVIème siècle, et qui a livré récemment des vestiges de son cimetière.

°SAINT-QUINTIN (comm. CAZES-MONDENARD, 82/Tarn-et-Garonne) 82110
Près de Lauzerte.
Le cartulaire des Templiers de °Montsaunès nous apprend que le comte de Comminges abandonna le casal de Saint-Quintin aux Templiers contre une somme de soixante sous (chartes n°24 et 29). Saint-Quintin se trouve au sud-ouest de Cazes-Mondenard.