Le Jugement dernier

Retour

Le chancelier Nicolas ROLLIN a commandé le Polyptyque du Jugement Dernier à Rogier Van der Weyden (1443 - vers 1450) pour les Hospices de Beaune.
Analysons le Polyptyque du Jugement Dernier par Van der Weyden.

Le Christ a toujours des proportions légèrement supérieures aux autres personnage du Jugement Dernier. Dans la tradition occidentale, le Christ montre toujours ses plaies.
Avec sa main droite, il bénit ceux qui sont sauvés et, avec la main gauche, maudit ceux qui sont damnés.
Ces deux gestes sont soulignés par des emblèmes appropriés, respectivement, un lis et une épée de flamme.

L'archange Michel est ici représenté dans son rôle d'ange "ponderator" ou "psychostase" : il pèse les âmes.

Les pieds du Christ reposent sur une sphère, symbole de l'univers.

L'oscillation de la balance et le renversement du Tau sont 2 indices du basculement cyclique des pôles (boule-versement).

Van der Weyden - Le Jugement dernier



Sur ce tableau, les 12 apotres discutent. Les anges blancs tiennent les "objets du supplice" qui rappellent la crucifixion. Les anges rouges autour de Saint-Michel tournés vers la Terre appellent de leurs trompettes les âmes qui en émergent. Marie et Jean-Baptiste figurent de chaque côté de l'arc en ciel.

L'ensemble des panneaux centraux est composé selon deux triangles inversés.

Van der Weyden - Le Jugement dernier



hospices de Beaune/Jugement Dernier





Les tympans romans (Autun, Beaulieu, Conques) et gothiques (Paris, Bourges, Amiens, Reims, etc.) ont laissé de nombreuses illustrations de ce thème du Jugement dernier ; dominées par la figure centrale du Christ-Juge, celles-ci sont entourées de scènes, généralement superposées, qui représentent la pesée des âmes, la résurrection des morts, des scènes de l'enfer et du paradis.

Le tympan de l'abbatiale Sainte-Foy de Conques est consacré au Jugement dernier.

Les élus sont désignés par sa main droite levée, tandis que les damnés sont repoussés par sa main gauche baissée. Il trône devant une grande croix. Au-dessus de lui, deux anges sonnent l'olifant pour annoncer la venue du Jugement.

Le registre inférieur présente le Paradis (à gauche) et l'Enfer (à droite).

Le tympan de l'abbatiale Sainte-Foy de Conques est consacré au Jugement dernier

Le tympan de Conques et le Jugement dernier





La crucifixion est une parfaite allégorie d’un événement cosmique majeur, et concernant l’inclinaison de l’axe terrestre.

Il y a 12 960 ans au solstice d'hiver de l'année 2016 que la Terre a basculé d'ouest en est.

Toutes les 6 ères la Terre se refait une beauté. De l'ère du Lion à l'ère du Poissons, vous avez 6 signes soit la moitié du zodiaque. Le tour total du zodiaque correspondant à 25 920 années.

Le basculement cyclique des pôles



« Dies iræ, dies illa
Solvet sœclum in favilla
Teste David cum Sibylla. »

« Jour de colère, ce jour-là
dissoudra le monde en poussière le jugement dernier
témoins David et la Sibylle. »

(Messe de Requiem)

Ainsi c'est dans le 8e livre des Oracles sibyllins que l'on trouve des vers, attribués à la "Sibylle d'Érythrée", annonçant le second avènement du Christ le jour du Jugement Dernier.



Ce jour du Seigneur correspond au chapitre 20 de l'apocalypse, jour où le dragon, qui est le diable et Satan sera jeté dans l'étang de feu avec l'antéchrist. Ce jour-là la terre disparaît et les hommes sont jugés : Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui y était assis.